Home / Articles récents Haïti / Nouvelles archive Haïti

Nouvelles archive Haïti

Avril 2016, mois de la reconnaissance aux bénévoles
Pour débuter, je veux souligner qu’avril est le mois de la reconnaissance aux bénévoles. Pour l’Organisme, pouvoir compter sur des bénévoles est primordial donc aujourd’hui, j’en profite pour remercier les bénévoles qui passent sous silence dans notre Organisme. Je pense aux parents-ressources qui donnent si généreusement de leur temps pour les futurs adoptants dont les dossiers se préparent actuellement. Merci Geneviève et Marie-Josée!
Merci aussi aux autres parents-ressources qui se sont proposés pour parler avec des futurs adoptants en prise de décision afin de partager leur vécu de parents d’une fratrie de deux, de trois, de quatre, de leur vécu de parent célibataire, ou autre. C’est très généreux de votre part de partager votre expérience et c’est très apprécié de pouvoir nous référer à vous occasionnellement. Merci aux familles qui viennent témoigner lors des formations. Merci à Nathalie Lavigne qui s’occupe du parrainage depuis plusieurs années. Merci aux organisateurs et participants du piquenique annuel.
Merci à tous les membres de notre CA sans oublier notre Présidente Francine qui se dévoue depuis bientôt 30 ans. Merci à notre web master Lynda Lévesque de nous aider à maintenir un site à la page. Merci à Luce, Patrick, Marie-Josée et quelques autres de nous aider dans la mise en page de nos documents. Merci à ceux et celles qui me font parvenir des références de livres ou de films sur l’adoption, cela enrichit les connaissances et ouvre les horizons.
Merci aux familles qui préparent des levées de fonds afin d’aider l’Organisme ou pour aider nos maisons d’enfants à subvenir aux besoins des enfants adoptables et non adoptables.
Chaque geste compte et est d’une immense importance pour nous.
Le mois tire maintenant à sa fin et s’amorce le mois de mai qui apporte son espoir de chaleur et qui, nous espérons, sera porteur de belles nouvelles pour nos familles dans l’attente.
Livre coup de cœur!
Parlant attente, j’ai découvert ce mois-ci un livre que j’aurais pu écrire moi-même, un livre qui touchera toutes les familles en attente d’un trésor et toutes celles qui ont déjà eu ce privilège. Je vous le conseille d’ailleurs fortement. Le titre : ‘’L’adoption Internationale…Une histoire d’amour…de mon rêve à ta réalité’’ des éditions Marcel Broquet. Ce livre est écrit par Annick Fortin, une maman adoptante de deux fillettes de la Chine et qui a travaillé comme parent ressource dans un Organisme d’adoption du Québec pendant 10 ans. Ce qu’elle écrit est tellement beau, tellement triste, tellement plein d’espoir, de désespoir et surtout, tellement choquant de vérité. Ce livre se révèlera être un livre de soutien pour toutes les familles dans l’attente.
Nouvelle bibliographie :
‘’ L’adoption : Mieux vivre les trois premières années après l’arrivée de l’enfant’’ des éditions Québec Amérique. Auteure : Johanne Lemieux. Son livre est paru il y a quelques semaines seulement.
‘’L’adoption ; Comprendre l’enfant, accompagner les parents’’ des éditions Albin Michel
Auteure : Delphine Rouquès. Ce livre nous est chaudement recommandé par Sophie Lorgeau, psychologue spécialisée en pré et post adoption.

Formations
Les listes d’attentes sont bien remplies pour les formations en pré-adoption au CSSS Jeanne Mance mais je vous rappelle que vous avez également la possibilité de vous inscrire au CSSS de l’Ouest de l’Ile où la formation est également offerte en français. J’ai su qu’il reste de la place pour les formations en français.

 

 

 

Nouvelles en date du 1 juillet 2015

Nous savons que l’IBESR travaille très activement ces temps-ci afin de rattraper les retards de procédures au niveau des dossiers d’adoption. Les séances de formations aux parents biologiques qui étaient plutôt rares depuis plusieurs mois ont repris de plus belle, ce qui n’empêche pas que le temps est très long pour les parents en attente d’un jumelage officiel. On croit et on espère que plusieurs familles auront leur jumelage officiel avant la fin de l’année.

J’ai pu rencontrer M et Mme Duncan lors d’un de leur passage éclair à Montréal dans la dernière semaine de juin. Évidemment, nous avons parlé de procédures, du travail de l’IBESR etc. mais nous avons aussi parlé du piquenique où ils seront présents car ils espèrent voir le plus d’enfants possibles ayant vécus à la FEJ. Ils me prient de vous relancer encore une fois la demande ‘’express’’ de venir les rencontrer afin qu’ils puissent revoir ces jolis minois et discuter avec vous. Malheureusement, l’an passé, nous avions eu peu de famille dont les enfants sont originaires d’Haïti contrairement aux piquenique d’il y a quelques années et nous aimerions relancer cet engouement.   Pour toute l’équipe de SDN et particulièrement les gens impliqués directement dans l’adoption d’enfants haïtiens, c’est un cadeau pour nous de vous voir et de discuter avec vous.

Au dernier CA, nous avons noté que nous ne vous avions pas donné de compte rendu des dons reçus et utilisés au cours des deux dernières années donc je vais tenter d’y remédier à compter de ce jour.

Nous avons reçu un don de Mme Laetitia Toanen et sa famille qui fait chaque année des cartes de Noël qu’ils vendent dans un petit marché de Noël de leur région. Nous avons également reçu un don de Mme Carolyne Fontaine qui avait débuté ses démarches d’adoption et qui a eu la surprise d’une grossesse multiple qui lui a donnée deux beaux enfants. Merci à ces deux familles!

Nous avons toujours besoin d’aide pour organiser des levées de fonds soit pour aider au fonctionnement de notre Organisme ou encore pour l’une des Fondations ou maisons d’enfants avec lesquelles nous collaborons en Haïti. Voici un aperçu des derniers envois que nous avons pu faire grâce à votre aide :

  • $10,000,00 USD pour contribuer au développement de l’école professionnelle de Lamardelle (FEJ) qui a été remis en deux versement, un premier en 2014 et un second en 2015.
  • Parallèlement, nous avons plusieurs familles qui parrainent des enfants de la Fondation Enfant Jésus et nous espérons trouver au moins une dizaine de famille de plus cette année. Vous pouvez visiter la section parrainage afin d’en connaître un peu plus sur les procédures et pouvoir connaître les enfants qui nécessitent un parrainage pour poursuivre leur scolarité.
  • $2500,00 USD Aux Chérubins d’Haïti afin d’assurer une part du loyer du bâtiment pour la période 2015-2016
  • $2500,00 USD remis en février 2015 Aux Chérubins d’Haïti comme avance de fonds pour leur permettre de préparer d’avance quelques dossiers d’enfants confiés à l’adoption. Cette somme qui sera remise automatiquement lors de l’officialisation de l’adoption de ces enfants sera alors réinvestie dans un projet ludique pour la crèche. Ceux qui désirent s’engager à monter ce projet sont les bienvenus.
  • $1500,00 USD à l’IBESR afin de participer à la préparation de la journée de l’enfant en Haïti qui s’est tenue cette année le ….juin 2015
  • Nous avons également une somme prévue pour la construction d’une laverie à la maison d’enfants ‘’la maison de l’Espoir’’. Nous attendons actuellement les devis et plans pour procéder à l’émission du don.

Comme vous pouvez le constater, les sous que nous recueillons sont tous remis directement à nos contacts travaillant avec les enfants en Haïti. Les besoins diffèrent d’un endroit à l’autre mais ce sont les enfants qui en retirent les bénéfices.

Évidemment, dans ces cas-ci, nous avons choisi nos causes selon les besoins de nos partenaires et nous avons utilisé les sous recueillis suite au séisme ou lors des piqueniques pour les faire mais si quelqu’un désire faire une levée de fond pour une maison d’enfant spécifique ou un projet spécifique, les dons iront directement pour la cause de votre choix. Dans tous les cas, même si vous ne savez par où commencer ou comment faire, nous vous invitons à contacter Claude Harvey, président de la Fondation Soleil des Nations qui pourra vous aiguiller dans les procédures. De mon côté, je demeure en tout temps disponible pour vous appuyer dans vos démarches, vérifier auprès de nos partenaires leurs besoins urgents. Les levées de fonds pourraient autant servir à vous procurer des sous afin de vous permettre de partir faire du bénévolat dans l’une des maisons d’enfants que pour rassembler des sous pour contribuer à l’achat de nourriture ou de lits et meubles que pour bâtir une annexe, une bibliothèque pour une crèche ( ou pour la commune (quartier)) ou encore une école pourquoi pas ? Ces projets peuvent se faire sur 1 jour, sur 1 mois, sur 1 an, 2 ans, 3 ans ou plus, selon l’ambition du projet…. Tout dépend de vous!!

Il est toujours important de rappeler que SDN a une implication humanitaire au-delà de son mandat d’aide à l’adoption. Il faut se rappeler qu’adopter un enfant haïtien est un immense privilège pour chacun de nous et que certains enfants confiés dans les maisons d’enfants ne seront jamais adoptables pour diverses raisons et nous nous devons de penser à ces enfants également.

Nous comptons donc sur votre générosité, votre temps, vos idées de projet, votre dynamisme, votre sens des affaires ou des communications afin de mettre à profit ou en commun ces belles qualités et de bâtir ensemble encore de beaux projets humanitaires…


Juin 2015

Bonjour,

La fin de l’année scolaire est arrivée et les vacances se projettent. Tous autant que nous sommes, nous planifions notre été, nos sorties et diverses activités. Je vous rappelle à tous que notre piquenique annuel aura lieu le 16 Août prochain. Nous aurons la chance de recevoir quelques invités d’honneur de la Colombie et de Haïti dont M. Duncan et son épouse Gina qui dirigent la Fondation Enfant Jésus, Mirlande Jean, directrice de la Maison de l’Espoir d’où viennent beaucoup de nos petits amours et aussi notre très chère Madame Gauvreau qui a fait tant pour nous tous.

Au sujet des enfants adoptés en Haïti, les différents directeurs de crèches, que ce soit Mme Yolette Bernard, Mme Mirlande Jean, Mme Majorie Mardy ou M Duncan, me demandent régulièrement des nouvelles des enfants. Soyez collaborateurs en me faisant parvenir une photo et des nouvelles de vos enfants afin que je puisse leur remettre le tout lors de mon prochain déplacement en Haïti ou encore lors du piquenique. Si vous saviez comme ils attendent ces nouvelles….

L’organisation du piquenique est orchestrée cette année par Mme Marie-Josée Vézina et Audrey Bouchard. Plusieurs personnes se sont manifestées afin d’aider au bon déroulement de cette journée et l’équipe se forme rapidement mais nous aurions besoin de quelques bénévoles encore. Votre implication peut être d’une heure ou de plusieurs heures la journée même ou encore de quelques heures du côté des achats et préparatifs avant le jour J. D’ailleurs, toute commandite afin de bonifier le tirage pour les enfants ou pour aider à la préparation du repas est la bienvenue. Chaque sou recueilli lors de cette journée sera remis à nos Fondations de Haïti et de Colombie.

L’annonce du piquenique est actuellement publiée sur le site et comme chaque année, cela aura lieu au camp ville joie de Trois-Rivières et débutera vers 11h pour se terminer vers 16h30 Bien sûr, comme chaque année, il fera beau !!

Pour nos jeunes adultes ou adolescents qui hésitent à participer à cette journée, je vous invite personnellement à venir nous voir et nous aider dans l’organisation d’activités pour les plus jeunes (maquillage, arbitre ou coach de soccer, création d’un bricolage ou autre). Qui sait, vous y ferez peut-être des rencontres inattendues ?  Et pourquoi ne pas amener des amis ? Ils seront les bienvenus! Écrivez-moi pour me partager vos idées ! Nos plus petits vous admirent et se reconnaissent en vous….

FORMATIONS

Il est temps de vous inscrire aux formations du CSSS en pré-adoption si ce n’est déjà fait, que vous soyez au début de la liste d’attente ou encore en démarche. Ces formations vous serviront longtemps, peu importe l’origine de votre enfant.

Nous vous rappelons qu’ils offrent aussi de la formation en post adoption ainsi que des groupes de soutien pour les parents adoptifs et divers autres formations et ateliers qui sont vraiment intéressantes.

N’oublions pas nos adultes adoptés. Il existe des regroupements au Québec qui sont chapeautés par des gens exceptionnels ayant vécu ce que ces jeunes adultes vivent. N’hésitez pas à nous contacter afin que nous vous dirigions vers les meilleures ressources pour vous et votre famille.

Nos prochaines séances d’informations et de formations auront lieu à l’automne. Les dates exactes ne sont pas encore arrêtées. Elles seront mises sur le site dès que les réservations seront effectuées.

Pour ce qui est de nos dossiers en Haïti, c’est malheureusement encore le calme plat ce mois-ci.

Pour terminer sur une note positive, notre beau Pierre-Lucas évolue très bien dans sa famille, il est un petit garçon charmant avec un caractère en or au dire de sa maman.

Bon été à tous!!!

Stéphanie Viens


Mai 2015

Que se passe-t-il en Haïti ?

Le problème de délivrance de passeport en Haïti devrait être réglé pour le mois de juin 2015 tel qu’annoncé par le Ministre de l’intérieur, le docteur Ariel Henry.   Ils recevront donc en juin une commande de livrets de passeport devant assurer la délivrance de passeport à tout citoyen haïtien pour environ un (1) an.   Des dispositions sont déjà prises afin que cette rupture de stock ne se reproduise pas l’an prochain. Je vous rappelle qu’une rupture de stock des carnets de passeport en Haïti faisait en sorte que le processus d’immigration pour les enfants en adoption pouvait prendre de deux à trois mois de plus dû à ce problème. Nous sommes donc heureux d’apprendre que ce problème sera réglé avant l’arrivée des prochains ‘’timouns ‘’.

Parlant d’arrivée, nous avons accueilli comme prévu notre beau Wadkervens le 5 mai dernier. Encore une fois, Félicitations à toute sa famille! En première page du site internet de SDN, vous pourrez voir le mini reportage de 2 minutes fait par Radio Canada lors de son arrivée à l’aéroport.

Pour ce qui est des dossiers en cours, nous n’avons toujours pas de nouvelles propositions d’enfants mais c’est une constatation générale, tant au Québec que dans les pays Européens. Nous sommes certains qu’il y aura du mouvement bientôt mais encore une fois, nos adoptants doivent s’armer de patience.

Séance d’informations

La prochaine séance d’information sur l’adoption en Haïti se tiendra samedi le 6 juin en avant-midi à Boucherville au Centre Multifonctionnel Francine-Gadbois. Cette réunion est d’une durée de 1h30 et les places sont limitées à 25 donc nous vous demandons de réserver votre place le plus rapidement possible. Vous pouvez réserver dès maintenant en remplissant le formulaire d’inscription et en le retournant à StephanieViens@soleildesnations.com Il reste quelques places.

FORMATIONS

Nous planifions déjà nos formations pour l’automne 2015 et le printemps 2016. Dans le but de répondre aux besoins des adoptants en procédures et post adoptants et adoptés. Nous vous proposons quelques formations qui seront annoncées sur le site dans les prochains jours. Les places sont toujours limitées à trente personnes donc réservez dès maintenant vos places.

 

1 avril 2015

Geneviève

Je débute avec la grande nouvelle du mois. Après deux longues années de patience, de grandes joies, de déceptions et surtout d’espoir, Geneviève part enfin chercher son beau garçon le 28 avril. Vous avez suivi son parcours de près ou de loin et elle a été d’une grande générosité en partageant des bribes de son histoire avec vous. Je tiens à souligner publiquement cette générosité mais surtout cette grande ouverture d’esprit qu’elle a démontrée en tant qu’ambassadrice de la réouverture de l’adoption en Haïti. Ce ne fût certainement pas toujours facile pour elle et sa famille de s’aventurer aveuglément dans ce projet qui nous était à tous encore un peu inconnu avec des nouvelles procédures et des délais qu’on ne soupçonnait pas encore…Mais la confiance qu’elle avait en nous et le désir d’agrandir sa famille lui a permis de mener finalement à terme l’adoption de Wadkervens dans la plus grande dignité et diplomatie. Ce fût pour nous un privilège de recommencer les adoptions avec elle et nous lui souhaitons, ainsi qu’à Sophie-Rose, Justin et Pierre-Lucas de très heureuses retrouvailles et du bonheur en famille.

Sincèrement, l’équipe de Soleil des Nations.

Dossiers

Nous avons de nouvelles informations sur les enfants à besoins spéciaux, notamment les enfants VIH+. Pour plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à contacter Stéphanie Viens.

Concernant tous les dossiers en cours, pour l’instant, ça ne bouge pas beaucoup de côté d’Haïti (sauf pour Geneviève!) mais nous espérons une belle vague positive d’ici peu.

Sites internet intéressants

Voici d’abord un site que je visite régulièrement et qui pourrait intéresser certains d’entre vous. Vous trouverez sur le lien www.diasporahaitienne.com tout ce qui peut concerner exclusivement le peuple haïtien. Pour ceux qui aiment suivre la communauté haïtienne, qu’elle soit en Haïti, à Montréal ou ailleurs dans le monde. Vous trouverez sur ce site, le bottin de la diaspora, des communiqués divers, les activités et évènements à venir.

Ensuite, j’ai eu l’opportunité, en janvier dernier de rencontrer Manuelle Alix-Surprenant lors d’un séminaire en adoption internationale. Manuelle est une jeune femme adoptée qui fait partie du groupe L’Hybridé. L’Hybridé est un Organisme à but non lucratif qui vise à favoriser le développement identitaire de l’adopté devenu adulte et il est ouvert aux adoptés de toute nationalité. Je vous laisse découvrir leur site au www.lhybride.com pour y découvrir leur mission, les activités offertes et autres.

Pique-nique 2015 à prévoir

Malgré que je sois très à l’avance et que je vous en reparlerai plus tard dans l’année, je vous annonce que le pique-nique de cette année aura lieu dimanche le 16 Août et que M Lucien Duncan et son épouse Gina seront probablement des nôtres pour la seconde fois.

Aussi, comme à l’habitude, nous sommes à la recherche de bénévoles qui ont des idées, du temps ou des contacts divers pour la préparation de cette superbe journée.

Recherche des origines

Le SAI vient de publier un dépliant sur la recherche des origines qui explique le processus et les lois concernant les retrouvailles. Ce dépliant est disponible via les Organismes agrées et vous trouverez également des informations supplémentaires au http://adoption.gouv.qc.ca/fr_recherche-des-origines

Site de Soleil des Nations

Encore une fois, nous travaillons activement à améliorer notre site internet afin de l’alléger pour en faciliter la navigation. Il sera complétement remis à neuf dans les prochains mois et nous avons bien hâte de vous dévoiler sa nouvelle image.

Formation

La formation ‘’La normalité adoptive’’ donnée par Madame Johanne Lemieux le 11 avril dernier a été un succès et fût appréciée des nombreux participants présents. Nous avons accueilli des gens en réflexion sur l’adoption, d’autres qui sont en procédures actuellement, des parents adoptants de tous âges et même des jeunes adultes qui ont été adoptés et qui sont venus chercher une vision plus objective de la réalité adoptive.

Nous envisageons l’organisation d’autres formations avec Madame Lemieux pour l’automne 2015. Des informations vous parviendront au cours de l’été.

Je vous redonne des nouvelles en mai !!

Stéphanie Viens

 

Mars 2015

Nous avons actuellement huit dossiers déposés à l’IBESR, deux au MAE et plusieurs autres seront prêts d’ici quelques semaines. Nous croyons que notre premier adopté arrivera d’ici la fin du mois de mars et qu’une nouvelle socialisation se fera sous peu. Nous sentons aussi que les choses bougeront beaucoup côté jumelage en avril et nous anticipons cela le cœur rempli d’espoir.

Il reste quelques places pour la formation de Johanne Lemieux du 11 avril (4ou5). Écrivez- moi pour réserver votre place.

En mai, nous ferons une nouvelle séance d’informations qui aura lieu sur la rive Sud de Montréal. Le lieu et la date ne sont pas arrêtés mais une manifestation de votre intérêt serait la bienvenue afin de choisir le lieu selon le nombre de participants. Nous envisageons aussi d’innover et de faire des séances informatives de petits groupes (entre 5 et 10) dans diverses régions (Montréal, Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières). La présentation se ferait à ce moment- là sur portable plutôt que sur écran géant mais aurait le même contenu.

Février 2015

C’est avec beaucoup de plaisir que je m’installe devant mon portable pour vous transmettre des nouvelles suite à notre mission en Haïti qui s’est déroulée du 17 au 26 février dernier. Vous retrouverez les photos de cette mission dans l’album ‘’Mission février 2015’’
Mission

17 février
15h00 Arrivée à Port-au-Prince
17h15 Arrivée à l’hôtel Kinam
18h Rendez-vous avec notre nouvelle représentante en Haïti.

18 février
Visite d’une première maison d’enfants et rencontre avec ses directeurs. Cette visite a duré un peu plus de 3 hres. La crèche peut recevoir actuellement 17 enfants. Suite à cette visite, nous sommes impressionnées par l’ouverture des directeurs et nous reconnaissons nos propres valeurs dans les leurs. Nous sentons que l’intérêt supérieur de l’enfant est prioritaire pour eux. Les enfants sont joyeux, courent librement dans la maison et paraissent en bonne santé. Ils partagent justement les sucettes qu’on leur a apportées et s’assurent entre eux que tous en ont reçues. On voit qu’ils ne manquent pas d’affection et d’amour. Nous avons élaboré divers projets de développement avec eux qui mettront en action les parents adoptants tout en aidant la crèche à se développer.

19 février

Nous nous présentons à l’IBESR pour 10h30 afin de signer notre renouvellement d’agrément avec M. Andolphe Guillaume. Cette visite dure environ 1h30.
Nous partons ensuite pour La Fondation Enfant Jésus situé dans les montagnes à Kenscoff afin d’aller voir tous nos enfants qui nous sont jumelés et de faire une réunion de travail avec le directeur, M Lucien Duncan. Nous arrivons très tard à la crèche, il est passé 15h. Nous prenons le temps de faire le tour de toutes les installations qui sont impressionnantes et évidemment, nous distribuons câlins et bonbons.
Nous quittons Kenskoff vers 18h20 et prenons de nouveau rendez-vous avec Lucien pour le lendemain afin d’aller visiter les installations de la Fondation Enfant Jésus sise à Lamardelle et de rencontrer nos parrainés.

20 février
Nous quittons l’hôtel vers 8h afin de se rendre à Lamardelle. Nous sommes encore une fois impressionnées par tout ce que fait la famille Duncan pour leur communauté. Sur cet immense site dont les Duncan sont propriétaires, il y l’école qui accueille 550 élèves en partie parrainés, il y a une salle de musique bien équipée, une bibliothèque bien garnie, des salles de cours bien vivantes, une cour accueillante et propre, un terrain de basket.
Il y a sur le site une clinique médicale qui reçoit la population de Lamardelle et qui soigne les enfants de l’école au besoin. Cette clinique a en permanence 2 nutritionnistes, 2 médecins dont une gynécologue et 2 infirmières. Il y a une salle d’accouchement, une infirmerie, une pharmacie, un petit laboratoire et tout l’équipement pour recevoir un ophtalmo et un dentiste. Ne manque que les bénévoles.
Nous prenons le temps de se faire photographier avec chaque enfant que l’on parraine via SDN et de leur parler un peu. Nous allons ensuite visiter l’école des métiers qui est en développement. Nous visitons l’atelier de couture qui est fonctionnelle présentement. Ce sont de jeunes femmes qui ont appris à coudre et qui fabriquent des sacs, chapeaux et foulards. Elles travaillent sur des ‘’Singer’’ à pédales et font un magnifique travail. Francine et moi en avons profité pour leur acheter quelques articles.
Il y a aussi un atelier pour les hommes, pour apprendre le métier de la construction mais cet atelier n’est pas fonctionnel actuellement faute de fonds. Par contre, on a pu constater que la mise en place des outils et des tables a débuté. P’tit train va loin comme on dit.
Suite à cette visite, nous prenons une collation légère et repartons vers la ville. Ce jour-là, il nous faudra 3 hres de routes cahoteuses et congestionnées pour revenir à l’hôtel.

21 février
10h Nous avons rendez-vous avec un médecin qui a fait une évaluation sommaire, personnel (et professionnel) d’une soixantaine de crèche en Haïti. Évidemment, il a remarqué le manque de nourriture variée, le manque de stimulation motrice et psychologique, etc. Il a donc préparé une série de formation auquel il a convié toutes les directions de crèche et leur personnel. Nous avons donc pu demander des références de maisons d’enfants ayant démontré l’intérêt à suivre ces formations.

Lorsqu’il quitte, nous prenons un petit dîner et nous allons ensuite en ville faire quelques achats dont un téléphone, téléphone qui servira plus tard aux adoptants qui se rendent en socialisation. Au retour, il est 15h, nous remontons travailler à la chambre ainsi que faire quelques appels pour confirmer des rendez-vous.

22 février

Nous quittons l’hôtel à 9h pour aller visiter une autre maison d’enfant. Notre entrée fût accueillie avec des rires et du plaisir. Les enfants ont une très belle cour aménagée, beaucoup de jouets de stimulation autant pour les bébés que pour les plus grands. Les enfants sont joyeux, rieurs, propres. Lors de notre visite, un dimanche matin, il y avait le neveu de la directrice qui était là et qui faisait chanter et jouer les enfants. Suite à cette visite et rencontre d’affaire, nous visitons une maison face à la crèche qui pourrait servir de pension aux parents lors de la socialisation.
Nous repartons vers l’heure du dîner et nous restons coincées en voiture derrière un camion en panne. Longue attente….pour finalement se faire indiquer un chemin à travers champs pour reprendre la route dans un trafic d’enfer. Ayant décidé de se rendre faire quelques achats personnels afin de profiter de ce dimanche après-midi où les bureaux d’affaires sont fermés, nous recevons un appel de la directrice du Foyer de Sion avec laquelle SDN a déjà travaillé et qui nous invite à voir les enfants de la crèche et à apporter des nouvelles des enfants déjà adoptés (pour les parents qui ont sollicité mon aide à ce sujet). Nous dînons donc en chemin (vers 14h) et rebroussons chemin pour le Foyer de Sion, encore une fois dans un trafic impressionnant. Nous en profitons pour câliner les enfants. Nous repartons donc vidées de toute énergie et nous retournons à l’Hôtel. Il doit être maintenant tout prêt de 18h. Nos achats personnels sont relégués aux oubliettes…

23 février

8h Nous avons rendez-vous pour déjeuner à l’hôtel avec une représentante de la Fondation Enfant Jésus. Nous discutons administration générale. Nous prenons la route avec elle vers 9h30 pour se rendre au bureau administratif de la Fondation Enfant Jésus à Thomassin où nous sommes reçus par Brunette, jeune femme qui s’occupe de préparer les dossiers des enfants et qui nous donne les nouvelles mensuellement des enfants jumelés. Finalement, vu que je travaille beaucoup avec elle via courriel, ce fût un plaisir de la rencontrer. Elle nous a expliqué le fonctionnement de leur procédure, nous avons discuté de certains points plus complexes concernant certains dossiers. Nous avons quitté vers 12h30 très contentes de cette rencontre.

13h30 Après avoir montré nos pièces d’identité à quatre personnes différentes, nous rencontrons la représentante à l’ambassade du Canada. Ce fût une rencontre très instructive sur les diverses procédures se traitant à cet endroit. Nous sommes heureuses de pouvoir confirmer que l’ambassade du Canada en Haïti est très coopérative et que les adoptions sont traitées de façon prioritaire.

16h00 Nous rencontrons une personne significative de la phase judiciaire en adoption. Cette personne a été d’une écoute fantastique, elle a posé des questions pertinentes sur les façons de faire dans les autres pays et nous a assuré d’essayer de mettre en place un système qui permettrait à la phase juridique d’être plus courte. Explication : Pour l’instant, les délais écrits dans la loi ne sont pas respectés et nous voulons essayer de raccourcir à 3-4 mois au maximum cette phase qui dure actuellement environ 9-10 mois. Nous avons parlé de la coupure suite à la socialisation, que l’idéal serait même de ne pas séparer les enfants et parents suite à la socialisation. Comme je le disais, il s’est montré très ouvert lors de cette discussion et nous avons beaucoup apprécié cette rencontre. Nous espérons de belles avancées sur cela dans les prochains mois.

24 février

Matinée qui commence en douceur pour nous. Nous en profitons pour travailler un peu à la chambre et planifions finalement notre début d’après-midi pour les achats souvenirs. Notre journée débute officiellement vers midi lorsque notre chauffeur passe nous prendre pour se rendre au magasin d’artisanat. Une fois là-bas, où nous nous sommes rendues de peine et de misère à cause des manifestations étudiantes, nous recevons un appel de notre représentante nous disant d’annuler notre chauffeur car elle passe nous prendre pour aller visiter une pension (où les parents pourraient être hébergés lors de socialisation). Nous allons donc visiter cette pension où nous nous rendons encore une fois de peine et de misère et nous sommes averties que nous sommes coincées dans le secteur pour quelques heures à cause des manifs. On se rend donc avec notre représentante à un hôtel tout prêt et nous en profitons pour travailler avec elle sur les ententes futures, les projets humanitaires à mettre en place, etc. Nous reprenons la route vers 16h. Une heure plus tard, nous sommes à l’hôtel.

17h Nous venons à peine de rentrer que je reçois un appel de M Duncan nous avisant du décès de sa maman, une dame extraordinaire que tout le monde appelait « Mamie Duncan » et aussi que M. Guillaume et Mme Villedrouin ne pourront nous recevoir demain comme prévu. Deux mauvaises nouvelles en quelques minutes.
18h Rendez-vous à notre hôtel avec un des directeurs de la première maison d’enfants visitées afin d’échanger encore une fois sur le fonctionnement de la crèche, de nos philosophies propres, de nos idées, etc. Discussion encore une fois des plus intéressantes avec une personne ouverte et qui a le bien-être des enfants en priorité. Nous leur assurons notre soutien, adoption ou pas, dans l’intérêt des enfants.

25 février

À compter de 10h, nous avions les rendez-vous prévus à l’IBESR jusqu’à 13h30, lesquels furent annulés hier soir. À 13h30, nous avions rendez-vous avec une autre personne clé faisant partie de la phase judiciaire et ensuite au ministère de l’intérieur(MI). Notre chauffeur est arrivé en retard, le trafic étant cette fois-ci occasionné par une marche pacifique contre la violence des Dominicains envers les Haïtiens. Tout étant bloqué dans les rues, nous sommes donc restées à l’hôtel en ‘’Stand-by’’ tout en souhaitant pouvoir rencontrer d’autres personnes mais malheureusement, les embouteillages paralysent toute la ville. Nous avons donc travaillé à la chambre encore une fois.

19h Heureux revirement de situation. Nous avons pu avoir une rencontre avec M Guillaume de l’IBESR. S’il y avait une personne que nous devions rencontrer personnellement avant notre départ, c’était lui. Une belle rencontre d’une heure qui nous permet de croire que les choses bougeront d’ici peu du côté des jumelages.

26 février
Départ pour l’aéroport à 6h30 Am.
Fin de la mission.
Conclusion : Une mission qui a été complétée avec un succès au-delà de nos espérances. C’est avec une grande satisfaction que nous sommes revenues de là-bas.
Comme vous avez pu le constater, nous devons passer plusieurs heures en voiture pour un aller-retour à un rendez-vous, parfois les rendez-vous sont annulés ou repris à la dernière minute. Il faut être disponibles et s’adapter aux évènements surprises.

Stacks Image 1119

Décembre 2014

J’ai pris un peu de retard pour vous écrire ce mois-ci car les nouvelles se sont faites rares mais d’un autre côté, j’ai eu beaucoup de travail au niveau de diverses réunions et rencontres, de la finalisation de dossiers et la planification pour l’année qui commencera bientôt. Me voici donc avec un cours résumé des dernières semaines.
Nous avons d’abord débuté le mois de novembre à Québec avec une réunion d’informations et une formation sur l’attachement avec Sophie Lorgeau, psychologue. Merci encore une fois aux participants, à mes collègues Lynda, Linda et Francine pour leur appui et un merci particulier aux familles qui ont si généreusement témoignée de leur expérience d’adoption. La réunion comptait 44 participants et la formation 26. Ce fût une belle réussite encore une fois. Comme je le répète à chaque occasion, nous ne sommes jamais trop préparés à devenir un parent adoptant.
Voici un petit aperçu des prochaines formations organisées par Soleil des Nations en début d’année 2015:

‘’ Les animatrices de cet atelier seront Domenica Labasi et Hélène Duchesneau du CSSS. Elles ont accumulé beaucoup d’expérience en donnant des cours pré et post adoption pendant des années.
Comme parents d’adolescents, on sait que ces années peuvent être un défi pour les enfants et les parents. L’atelier se tiendra en deux groupes : un groupe de parents seulement et un groupe pour les adolescents avec la possibilité d’un retour en grand groupe lors de la dernière demi-heure.
A la fin de l’atelier, on aura environ 1 heure ensemble (parents et ados) pour prendre un café-collation.
L’atelier est conçu pour vous guider dans vos préoccupations, vos questions et vous donner des conseils pour mieux vivre ces années.
Pour les adolescents, on espère que l’atelier pourra mieux les aider à comprendre leurs sentiments et leur donnera également la chance de rencontrer les autres ados adoptés comme eux.’’
Pour les familles intéressées par cet atelier (une première!!), veuillez communiquer avec moi par courriel. Ce devrait être vraiment intéressant.

Le voyage-mission en Haïti est en préparation. Nous en sommes actuellement à planifier ce séjour. Je serai alors accompagnée de Francine Pérusse. Le but de ces missions est de se faire connaître personnellement par les diverses autorités haïtiennes et fonctionnaires et d’établir ou de maintenir des contacts directs avec nos partenaires et relations d’affaires établis là-bas. C’est toujours plaisant pour un parti comme pour l’autre de pouvoir enfin discuter de vive voix. Ce voyage me permettra bien sûr d’aller faire une visite à la crèche de la Fondation Enfant Jésus et d’aller rencontrer en personne nos petits parrainés à l’école de Lamardelle. Pour toute demande spécifique concernant mon séjour là-bas, veuillez m’écrire via courriel et votre demande sera évaluée selon l’horaire établie.
Bilan des dossiers en novembre :
1 dépôt en Haïti
3 dépôts à l’IBESR

Comme nous sommes déjà à la mi-décembre, nous ne devons pas nous attendre à de grandes nouvelles d’ici la mi-janvier. Je vous reviendrai donc avec mes prochaines nouvelles en début de mois comme à l’habitude, à compter de février.
Stéphanie Viens
Notre équipe vous souhaite un temps des fêtes rempli de petits bonheurs et de sérénité.

À l’occasion du temps des Fêtes, nous souhaitons que ces festivités de fin d’année soient riches d’affection et de gaieté.

Nous vous souhaitons prospérité et passion dans vos activités et par-dessus tout, une bonne santé pour vous et vos proches afin de bien profiter de ce que la vie offre de meilleur!

À tous, un très Joyeux Noël et une Bonne et Heureuse Année 2015!

Francine Pérusse, Présidente de Soleil des Nations
Linda Filosa, Vice-Présidente de Soleil des Nations et Responsable des adoptions en Colombie
Catherine Morfopos, Trésorière
Lynda Lévesque, Directrice CA, web master, coordonnatrice pour Haïti et Colombie
Bruno Darrah, Directeur CA
Béatrice Bourgeais, Directrice CA
Stéphanie Viens, Responsable des adoptions en Haïti

Stacks Image 1072

Octobre 2014

En ce beau début d’automne, nous avons pu déposer trois nouveaux dossiers en Haïti. Quelques autres dossiers sont presque prêts à partir aussi. Je sens que nous aurons une fin d’année bien occupée, d’autant plus que le dossier de notre première adoptante a franchi une autre étape. Il ne reste qu’à passer au travers de la phase judiciaire….

Voici un lien très intéressant que j’ai découvert ce mois-ci. www.educatheque.com.
Éducathèque offre des ressources pédagogiques pour le préscolaire et le primaire. Le mois dernier, ils ont publié leur première fiche d’information sur les enfants adoptés dans un contexte scolaire. Ce document a été fait en collaboration avec le CSSS Jeanne Mance, groupe d’adoption internationale et vous pouvez le télécharger gratuitement sur le site d’Éducathèque. Nous attendons la fiche numéro 2 avec impatience!

Nous aurons bientôt une formation offerte concernant les enfants nés avec un VIH+ et qui testent VIH- quelques mois plus tard suite à une prise de médication régulière et contrôlée. Ces enfants, même s’ils testent VIH- sont considérés comme des enfants à besoins particuliers et peuvent évoluer de façon très positive lorsqu’on connaît bien leur profil médical.
Un petit message pour nos anciens adoptants et adoptés avec l’intermédiaire de Soleil des Nations. Un groupe facebook d’ordre privé a été créé exclusivement pour vous. Le but de ce groupe est de faciliter les contacts interadoptants et interadoptés qui ont perdu le contact au fil du temps, de créer de nouvelles amitiés et d’apprendre à se connaître. Seuls les adoptants dont les enfants sont arrivés au Québec et les adoptés de 14 ans et + seront autorisés à adhérer au groupe.
Le bilan du début d’année scolaire des enfants parrainés à l’école de la Fondation Enfant Jésus a été publié sur le site la semaine dernière. Allez y jeter un coup d’œil !
Nous souhaitons une bonne Halloween à tous nos petits monstres !!!

Septembre 2014

Le mois de septembre a filé à toute allure. Avec le retour au travail pour certains et l’adaptation de la rentrée scolaire pour d’autres, la routine de l’automne s’installe finalement. Les dossiers cheminent toujours de bon train en Haïti. Le dossier de Geneviève est sorti de l’IBESR, ce qui signifie qu’il ne reste plus que la phase judiciaire à traiter avant l’arrivée de son beau garçon. Des deux autres dossiers déposés en Haïti, l’un d’eux est à l’IBESR en attendant un jumelage et l’autre est en légalisation.

Au Québec, deux dossiers sont actuellement en légalisation consulaire et pourront donc être déposés en Haïti d’ici peu. Tous les autres parents travaillent actuellement à préparer leur dossier afin de pouvoir le déposer le plus tôt possible. En résumé, tout se passe très bien avec la réouverture et les nouvelles procédures.

Le pique-nique a été un succès cette année encore. Le texte de remerciement est dans la section Soleil des Nations/activités. Je vous invite aussi à aller voir les photos sur le site. Une centaine de nouvelles photos ont été ajoutées cette semaine. Merci à Isabelle Houle et Ben Champoux pour ces beaux souvenirs.

Aussi, nous venons tout juste de terminer la comptabilité de cette journée et grâce à tous les dons reçus en nourriture, aux dépenses minimisées grâce aux organisateurs et à tous les participants, nous pourrons remettre en dons cette année un montant total de $1339,58 divisable entre nos trois(3) maisons d’enfants, soit CRAN, Chiquitines et Fondation Enfant Jésus.

En plus de cela CRAN recevra $421 grâce à la vente de colliers, toutous et autres et FEJ recevra $295 de la vente des poupées.
C’est donc un immenses succès compte tenu que les autres années, les dépenses équivalaient approximativement aux dépenses.

Nouvelles de Mélanie : Madame Ginette Gauvreau et sa fille Mélanie vous remercient de tout cœur pour votre générosité. Son appel à l’aide a été bien entendu de vous tous. Mélanie a été relocalisée rapidement dans un petit logement de transition en attendant de pouvoir s’installer dans un endroit plus adapté pour une maman et quatre enfants.

Un nouveau formulaire de mise à jour a été placé sur le site pour les parents ayant adoptés en Haïti avant 2011. Vous le trouverez dans la section Haïti/MAJ des coordonnées. J’apprécierais qu’il soit rempli par le plus de personnes possibles et vous pouvez aussi le partager à vos amis adoptants afin que je reçoive le plus de formulaire possibles. Le but de cette mise à jour est tout simplement de pouvoir continuer à donner des nouvelles de l’organisme à tous les adoptants de SDN. Comme la liste n’a jamais été informatisée au complet et que de le faire est un long travail, ce formulaire ainsi que sa réception par voie électronique nous facilitera énormément la tâche. De plus une section ‘’commentaires’’ a été incluse dans le formulaire.

Je vous rappelle la formation du 8 novembre prochain. Cette formation sera obligatoire et incluse au contrat à compter du 1 octobre 2014. Référez-vous à la section Haïti/séances d’informations du site.

Stacks Image 1050

7 Août 2014

PARRAINAGE
Nous avons du nouveau dans la section parrainage. Nous y avons publié le bilan de l’année scolaire 2013-2014. Nous sommes fiers d’apprendre que trois (3) de nos parrainés ont fait leur examen final du primaire. Nous attendons les résultats avec impatience.

CRÈCHE MAISON DE L’ESPOIR
Nous avons une demande spéciale pour les parents des enfants ayant vécus à la maison de l’Espoir. Yolette Bernard aimerait bien recevoir quelques nouvelles et photos des enfants. Vous pouvez nous les faire parvenir à StephanieViens@soleildesnations.com

RAPPEL POUR LE PIQUE-NIQUE!

******PRÉSENCE DE MME GINETTE GAUVREAU******

N’oubliez pas que tout le monde est le bienvenu au pique-nique même si vous n’avez pas commencé vos procédures. Vous aurez alors l’occasion de rencontrer des gens pour qui le monde de l’adoption n’a presque plus de secret. Vous pouvez toujours vous inscrire directement sur place si vous le désirez.
Apportez des sous afin de pouvoir acheter votre nourriture et vos billets de tirage pour les poupées de Madame Ginette Gauvreau, qui sera personnellement sur place à cette occasion.

Tous les profits de la journée vont directement aux crèches de la Colombie et d’Haïti.

Il est de nouveau possible d’apporter des dons en nature pour la crèche Fondation Enfant Jésus. Nous vous demandons par contre que ces dons soient compacts et léger. Nous priorisons les couches, les articles scolaires (crayons, livres, effaces, craies pour ardoise, etc.) et des produits de soins corporels adaptés aux enfants tel des savons, crème et produits dentaires. Pas de vêtements ni de lait en conserve pour l’instant.

Nous aurons sur place des livres sur l’adoption qu’il vous sera possible de consulter, d’acheter ou de commander. Seront aussi disponibles sur place les billets pour la conférence de Jacques Demers au coût de $40 dont la moitié des profits iront directement pour la Fondation Enfant Jésus. Cette conférence aura lieu à Joliette jeudi le 13 novembre 2014.

DOSSIERS
Question dossier, ça bouge ces temps-ci!! Trois dossiers seront sûrement déposés en Haïti d’ici la fin du mois d’août. De plus, deux nouveaux dossiers ont été ouverts. Nous avons donc un total de seize(16) dossiers actifs en ce moment en plus de nos dossiers pilotes. Nous sommes donc dans une période d’attente du coté de Haïti. Les nouvelles propositions et la venue de notre premier petit adopté ne sont pas attendues avant la fin de l’année.

SESSION D’INFORMATIONS ET DE FORMATION
La prochaine session d’informations pour Haïti aura lieu le samedi 8 novembre prochain dans la ville de Québec. J’encourage fortement la participation des futurs adoptants dont l’ouverture du dossier est prévue d’ici mars 2016. Ceux-ci ont été avisés par courriel dernièrement. Cette journée est d’ailleurs ouverte à tous. Cette même journée, une formation sur l’adoption internationale sera donnée par Dre Sophie Lorgeau, psychologue travaillant en adoption et en trouble de l’attachement. Vous pourrez y participer également. Pour cette formation, les places seront limitées et la priorité sera donnée à ceux dont le dossier est déjà ouvert ou sera ouvert d’ici mars 2015. La formation suivante aura lieu au printemps 2015.

Stéphanie Viens

Stacks Image 999

23 juin 2014

Ce mois de juin fût principalement un mois de rencontres, de réunions et de consultations. J’ai eu entre autres choses le privilège de dîner avec Mme Ginette Gauvreau que la plupart d’entre vous connaissent ou en ont entendu parler, cette grande dame qui a œuvré auprès de Soleil des Nations pendant plus de trente ans. Elle a mené à terme l’adoption de plus de 1500 enfants haïtiens et porte toujours sur son cœur l’amour de ces enfants. Mme Gauvreau, qui s’est retirée du domaine de l’adoption suite au séisme de 2010 sera des nôtres au pique-nique du 17 Août prochain et anticipe avec bonheur des retrouvailles avec ses petits chéris. Je lance donc une invitation particulière à nos adoptants et adoptés qui ont vécu d’intenses émotions avec Mme Gauvreau au cours de leur processus d’adoption. Nous profiterons de ce trente–cinquième anniversaire pour lui souligner notre honneur de la recevoir et nos remerciements les plus sincères pour ses années de bénévolat au sein de Soleil des Nations.

J’en profite pour vous parler de la passion de Mme Gauvreau. Depuis plusieurs années, elle fabrique de magnifiques poupées. Un vrai travail d’artiste où elle fait naître de magnifiques poupées d’un réalisme saisissant. Tout est fait à la main. De la couleur de la peau à l’enracinement de chaque cheveu. Ces poupées sont pondérées de sorte que l’on a l’impression de tenir un vrai bébé dans nos bras. Je vous invite à aller visiter le site www.poupeesduquebec.com pour y admirer une partie de son travail.

Pour en ajouter, je vous annonce que Mme Gauvreau offre à Soleil des Nations deux de ces magnifiques poupées d’une valeur de plus de $ 475 chacune. Nous ferons donc un tirage lors du pique-nique parmi les personnes qui se seront procuré des billets à cette fin à l’entrée du site. Tout l’argent amassé avec la vente de ces billets servira pour l’achat d’article de base pour les crèches.

DSCN7105 DSCN7102

Dans un autre d’idée, notre conseillère en adoption au SAI s’est rendu, au milieu du mois, en Haïti dans le but de faire ce qu’on appelle dans le domaine, une ‘’mission’’. Lors de ces missions, des rencontres sont planifiées avec l’ambassade du Canada, les autorités centrales en adoption telle que l’IBESR, ainsi que divers directions de maisons d’enfants (crèches). Ces missions ont l’avantage de créer des discussions directes et franches et d’établir des contacts. Des idées sont amenées et partagées afin de bien comprendre de part et d’autre les procédures, lois, demandes et exigences de chacune des parties. Cela facilite ensuite le travail du SAI et des organismes.

Pour ce qui est des autres rencontres, il y a eu une rencontre entre parents ressources, un CA de Soleil des Nations, une réunion au SAI et Francine et moi sommes allées participer à une conférence à Montréal sur l’adoption internationale donnée pour la communauté haïtienne de Montréal. Nous y étions invitées afin d’expliquer notre travail, notre perception de l’adoption et ce que nous faisons pour aider le peuple haïtien au travers de tout cela. Nos représentants du SAI ainsi que ceux de l’IBESR y étaient présents aussi.

Du côté de nos dossiers en cours, aucun dossier n’a été ouvert ce mois-ci mais un dossier sera déposé en Haïti d’ici quelques jours et deux autres le seront probablement en août. Nous sommes toujours à la recherche de parrains et ou marraines pour aider à la scolarisation des enfants de Lamardelle.

Merci à nos nouveaux bénévoles qui se sont joints à l’équipe du pique-nique, nous avons réussi à constituer une grosse équipe qui a des idées originales, ce qui nous assurera sûrement beaucoup de plaisir.

Une activité de financement se prépare dans la région de Joliette pour le mois de novembre, je vous en reparle prochainement.

Bon début de vacances à tous nos’’timoun’’.

Stéphanie Viens

Stacks Image 991

Résumé mai 2014

Ce mois-ci, je vous fais découvrir des livres coup de cœur en adoption. Certains préparent le parent à l’adoption, d’autres sont des livres sur l’attente, des contes pour enfants ou encore l’adoption ou l’histoire d’Haïti racontée aux enfants. Vous trouverez les titres sous la rubrique RÉFÉRENCES –LIVRES et ces livres sont disponibles chez Buropro citation de Drummondville. Nous aurons aussi ces livres en présentation lors de la prochaine séance d’informations à l’automne et lors du pique-nique. Ils seront disponibles pour la vente au prix coûtant.

Notre première adoptante est de retour de sa période de socialisation. Elle a été enchantée par son séjour, elle s’est amusée avec tous les enfants de la crèche et elle a vraiment craqué pour son fils. Voilà ce qu’elle vous transmet : Les enfants sont tous beaux, ils sont en bonne santé et très actifs. Tous les enfants de 2-3 ans marchent et courent, les plus petits marchent à quatre pattes pour la plupart. Malgré quelques inconvénients comme le manque d’eau chaude à l’occasion, Geneviève considère ce séjour comme des vacances très luxueuses car elle a pu profiter pleinement de son fils, le bercer, jouer et relaxer. Avec l’aide de mon équipe ainsi que l’expérience de Geneviève, je prépare actuellement le guide voyage de l’adoptant en Haïti.

Dans la même suite d’idée, nous créerons d’ici quelques semaines l’onglet PROPOSITIONS. Dans cette section, avec l’autorisation des adoptants, nous mettrons le prénom de l’enfant, sa date de naissance et la date de la proposition. Nous mettrons plus tard la date de son arrivée et sa photo.

Nous voulons aussi remettre à jour d’ici quelques mois l’ALBUM PHOTOS. Si vous êtes parents adoptants et que vous avez le goût de partager avec nous quelques photos de vos enfants qui les montrent à leur arrivée et plus tard en cours d’évolution jusqu’à maintenant, nous vous demandons de les faire parvenir à Mme Lynda Lévesque via courriel au lyndal@soleildesnations.org

Encore une fois, je vous rappelle notre pique-nique qui aura lieu le 17 août prochain et qui soulignera le 35e anniversaire de Soleil des Nations. Prenez note que vous êtes les bienvenus même si vos démarches d’adoption ne sont pas commencées officiellement. Venez nous rencontrer, jaser avec des adoptants ou encore seulement prendre une journée pour vous. Il nous manque encore quelques personnes pour finaliser l’organisation de cette journée donc si vous êtes intéressés, faites-moi part de votre intérêt via courriel au StephanieViens@soleildesnations.com et je transmettrai vos coordonnées à nos organisateurs.

Les détails de cette journée ainsi que le formulaire d’inscription seront disponibles d’ici quelques semaines.
En vous souhaitant une belle saison estivale!

Stéphanie Viens

Lorem ipsum dolor sit amet, sapien platea morbi dolor lacus nunc, nunc ullamcorper. Felis aliquet egestas vitae, nibh ante quis quis dolor sed mauris. Erat lectus sem ut lobortis, adipiscing ligula eleifend, sodales fringilla mattis dui nullam. Ac massa aliquet.

Stacks Image 976

6 mai 2014

Le mois d’avril a commencé avec l’annonce de notre premier jumelage le 1 avril…et ce n’était pas un poisson d’avril. En effet, notre premier parent est actuellement en Haïti depuis plus d’une semaine afin d’y vivre une période de socialisation avec son enfant.

Ce premier jumelage nous a appris que dorénavant, compte tenu de l’application de la nouvelle loi de la convention de La Haye, loi basée sur la protection des enfants, une proposition conforme tiendra compte de la santé des enfants et de l’âge (la loi autorise jusqu’à 6 mois d’écart). Par contre, la demande au niveau du sexe de l’enfant ne sera plus prise en compte. Vous pourrez donc indiquer votre préférence de sexe mais en aucun cas, vous ne serez assurés de ce choix de sexe. Ceci est dans l’intérêt supérieur de l’enfant en ce sens qu’avec la convention de LA HAYE et selon les principes de notre Organisme, on ne doit pas choisir un enfant pour le parent mais bien choisir un parent pour un enfant….

Deux (2) dossiers de plus ont été ouverts ce mois-ci. Ces parents sont donc en mesure de débuter la préparation de leur dossier au Québec…

Dans le cadre d’une formation organisée pour les adoptants de la Colombie par Soleil des Nations, j’ai pu assister à une micro conférence donnée par Dre Sophie Lorgeau, psychologue de la région de Québec et qui travaille en adoption internationale. Elle recommande fortement à tous les futurs adoptants de suivre les formations de préparation offertes par le CLCS Jeanne Mance de Montréal. (Voir référence dans le texte du 17 février 2014).

À la mi-avril a eu lieu notre réunion trimestrielle avec les membres du SAI (Secrétariat à l’Adoption Internationale) ainsi que tous les représentants des Organismes agréés en adoption internationale au Québec. J’ai aussi profité de ce déplacement pour tenir une réunion avec ma conseillère en adoption Haïti afin d’éclaircir certains points.

La réunion d’informations du 4 mai dernier a été un succès. Nous avons accueilli plus d’une quarantaine de personnes. Je tiens à remercier mes collègues de travail pour leur entière collaboration et leur aide précieuse, les parents avec leurs enfants qui sont venus témoigner lors de cette rencontre ainsi que tous les participants et autres bénévoles. La prochaine séance d’informations aura lieu probablement en octobre prochain dans la ville de Québec et sera jumelée à une formation pour les parents dont le dossier est en cours de procédure

Ce fût donc un mois d’avril très chargé et satisfaisant pour mon équipe et moi-même.

*Tout le CA ainsi que l’équipe de Soleil des Nations offrent ses condoléances à Lynda Lévesque, membre du CA, web master, coordonnatrice et parent ressource au sein de l’équipe d’Haïti et Colombie, pour le décès de sa maman le 1er mai dernier.

Stacks Image 934

1 avril 2014

Au mois de mars, nous avons déposé un dossier en Haïti et nous avons procédé à l’ouverture de trois (3) nouveaux dossiers. Nous avons donc au total actuellement 10 dossiers en cours de préparation depuis la réouverture de l’adoption annoncée le 21 janvier. Comme cette étape prend plusieurs mois, nous ne serons pas en mesure de déposer de nouveaux dossiers en Haïti avant la fin de l’été. Pour ce qui est de la section parrainage, un enfant de plus bénéficiera des services de parrainage. Encore une fois, merci à cette famille et merci à Nathalie Lavigne de s’occuper de cette division.

Je suis très heureuse de vous annoncer un projet de collaboration avec Buropro Citation de Drummondville. Ce projet permet à Soleil des Nations d’emprunter ou de commander des livres de la section librairie afin de les présenter lors de nos séances d’informations ou d’activités diverses, ce qui vous permettra, chers parents ou/et futurs adoptants, de voir, toucher et sentir ces petits bijoux qui seront réunis en un même endroit. Vous aurez également l’opportunité de les acheter sur place si vous le désirez. Avec la collaboration de Mireille Leclerc, la représentante du secteur collectivité chez Buropro, nous avons pu rassembler une vingtaine de livres qui seront exposés lors de notre prochaine séance d’informations. Ces livres touchent diverses sphères du domaine de l’adoption comme la préparation à l’adoption, des livres d’attente, l’histoire d’Haïti, des livres jeunesses (contes) et des livres jeunesses (pour raconter l’adoption). Je vous propose aussi de me fournir vos demandes ou vos propositions afin que nous puissions compléter cette sélection.

Nous avons augmenté le nombre de places disponibles pour la séance d’informations du 4 mai prochain. Plusieurs d’entre vous me demandent si ça vaut la peine d’aller à cette séance même si leur rang est plus loin sur la liste ou encore s’ils en sont à leurs premiers pas dans le domaine de l’adoption. Voilà ma réponse : « Cette séance permet de rencontrer l’équipe de Soleil des Nations, section Haïti, d’explorer le guide de l’adoptant, le contrat, divers livres sur l’adoption ainsi que de rencontrer des familles adoptantes qui nous offriront leurs témoignages. Cela permet aussi de conscientiser sur le budget à préparer, le temps à investir dans les préparatifs ainsi que les divers imprévus. ».
Suite à la prise de ces informations, j’ai le goût de vous dire de suivre votre cœur ou votre instinct et d’y aller avec ce qui répond à vos besoins.

Prenez note que sur notre site, nous avons dorénavant une bande déroulante sur la page d’accueil indiquant les ajouts récents, ce qui vous permettra en un seul clic de voir s’il y a du nouveau.

Je vous laisse en vous rappelant de noter que le pique-nique annuel aura lieu le dimanche 17 août. Les détails seront à venir.

Stéphanie Viens
Responsable des adoptions en Haïti

Stacks Image 953

13 mars 2014

Ce matin, je vous annonce simplement que nous avons un second dossier en route pour Haïti.
Aussi, nous avons reçu une donation de 473,79$ pour les enfants d’Haïti de la part de Laetitia Toanen.

photo marché de Noel 1

Voici un résumé de son projet de financement :

DSC_0308

L’idée voulait que des enfants et leurs mamans, issus d’un groupe faisant l’école à la maison, bricolent pour un marché de Noël qui a eu lieu dans une boulangerie de leur municipalité, soit à Saint-Anaclet. La totalité des sommes amassées ont été remises à la Fondation Soleil des Nations pour les enfants d’Haïti.

general_029

4 mars 2014

Le mois de février et ses grands froids a filé rapidement. Trois dossiers de plus ont été ouverts au SAI, réchauffant le cœur de ces futurs adoptants. La semaine prochaine, je déposerai notre deuxième dossier en Haïti et plus que jamais, le temps de notre premier jumelage s’en vient….

Du coté parrainage, nous avons l’engagement de deux nouveaux parrains de plus ce mois-ci. Merci beaucoup à ces deux familles. Nous avons toujours des enfants en attente de familles prêtes à les aider afin de pouvoir fréquenter l’école le ventre bien rempli. Je vous suggère de visiter la section parrainage afin d’en savoir plus sur le sujet et de contacter notre super bénévole Nathalie Lavigne qui se fera un plaisir d’en discuter avec vous.

J’en profite pour vous rappeler la séance d’informations sur l’adoption en Haïti qui se tiendra à Drummondville le 4 mai prochain. Cette séance vous permettra de connaître tout ce qu’on sait de la procédure actuelle de l’adoption en Haïti. Nous accueillerons une famille qui viendra témoigner de leur expérience passée. C’est l’occasion de préparer ou d’affiner votre projet d’adoption, ce sera aussi l’occasion de visualiser les contrats, le guide de l’adoptant, d’apprendre à quoi servent chaque sous déboursé, de poser les vrais questions afin de recevoir les vrais réponses. Toute notre équipe section Haïti sera présente. Consultez le site ou écrivez-moi au StephanieViens@soleildesnations.com afin de réserver votre place.

Un projet de financement pour cette année se prépare dans la région de Joliette. Nous vous ferons parvenir les détails de cette activité dès que nous le pourrons. Prenez note que nous sommes toujours ouverts à annoncer et à publier vos projets et idées.

Je vous invite encore une fois à consulter régulièrement notre site internet www.soleildesnations.org qui a été remis à neuf par Lynda Lévesque. Nous poursuivons nos efforts afin de rendre ce site un lieu de référence quotidien, hebdomadaire ou mensuel pour chacun d’entre vous.

general_029

17 février 2014

Bonjour,

Ce matin, je vous propose quelques suggestions afin de vous préparer à l’adoption.

Pour débuter, dans la région de Montréal, nous avons le très réputé CLSC Jeanne Mance pour ses cours de préparation à l’adoption. Ils offrent des cours pré et post adoption ainsi que divers conférences. Malheureusement, ces formations ne sont pas offerte ailleurs au Québec et pour cette raison, Jeanne Mance accepte les inscriptions de partout au Québec.
www.csssjeannemance.ca
adoption.internationale@ssss.gouv.qc.ca

Il y ensuite l’organisme PETALES QUÉBEC qui offre des conférences et ateliers sur l’attachement et ses défis. Cet organisme se déplace dans plusieurs régions du Québec.
www.petalesquebec.org

En terminant, la ville de Québec aura la visite de Mme Johanne Lemieux le 26 mars prochain pour un souper-mention conférence sur le trouble de l’attachement chez l’enfant ainsi que les défis de l’adoption internationale.
Vous pouvez télécharger les détails et le formulaire d’inscription en suivant le lien suivant :
http://tstcf03-12.org/documents/pub_conference_formu.pdf

NB Soleil des Nations est en préparation d’une réunion d’information sur l’adoption en Haïti qui sera annoncée sous peu.

Stéphanie Viens
Responsable des adoptions en Haïti
Soleil des Nations
819.857.4879

general_029

6 février 2014

À peine trois semaines se sont déroulées depuis l’annonce officielle de la réouverture des adoptions en Haiti mais nous avons l’impression qu’il s’est passé quelques mois. Il y a eu bien sûr des tonnes d’appels et de courriels à gérer mais aussi des entrevues radiophoniques et télévisuelles à planifier.

Nous sommes heureux de pouvoir annoncer l’ouverture de quatre (4) nouveaux dossiers que nous déposerons graduellement en Haiti au cours des prochains mois.

Nous avons aussi deux nouveaux parrains pour les enfants du village de Lamardelle. Merci à vous deux.

À venir : La présentation de beaux projets de financement ayant eu lieu en 2013.

general_029

Reprise des adoptions en Haïti – 21 janvier 2014

La nouvelle tant attendue par plusieurs centaines de québécois et québécoises a été annoncée officiellement aujourd’hui, le 21 janvier, par la ministre Mme Hivon. L’adoption internationale en Haïti par les résidents du Québec est de nouveau possible. Le nombre d’inscription permise sera cependant limité. Cette nouvelle arrive parallèlement au 4e anniversaire du terrible séisme du 12 janvier 2010.

La réouverture débute aussi avec une nouvelle ère en matière d’adoption nationale et internationale en Haïti. Des changements majeurs, notamment en matière de loi sur la protection des enfants, ont été apportés et adoptés en Haïti. Nous faisons référence ici notamment à l’adoption de la convention de La Haye ainsi qu’à l’implication directe et constante au processus d’adoption de l’IBESR (Institut du Bien-Être Social et de Recherches) qui est l’autorité centrale en matière d’adoption en Haïti.

C’est avec enthousiasme et positivisme que l’équipe de Soleil des Nations est prête à poursuivre son travail en matière d’adoption. Malgré l’arrêt des procédures depuis quatre ans, nous sommes demeurés en contact de façon régulière avec les autorités haïtiennes, les dirigeants de crèche et nos coordonnateurs là-bas. Depuis plusieurs mois, nous travaillons activement afin d’être en mesure d’offrir à nos adoptants et futurs adoptants le meilleur de nous-mêmes. Nous souhaitons, dans ce contexte de réouverture, vous informer, vous guider et vous appuyer ainsi que vous rassurer dans ces démarches qui demandent beaucoup de patience mais qui, au final, vous apporteront un grand bonheur.

Nous tenons aussi à vous informer que nous travaillons activement à rajeunir et moderniser notre site internet afin de vous offrir régulièrement et le plus souvent possible des nouvelles de l’adoption, de Haïti en général, des fêtes ou spectacles haïtiens ayant lieu au Québec, des nouvelles et photos des enfants adoptés il y a quelques années, de nouveaux témoignages, etc. Votre collaboration peut être précieuse en nous partageant vos informations.

Ne reste maintenant plus qu’à attendre notre prochaine nouvelle qui sera publiée sur ce site.

StéphanieViens Responsable des adoptions en Haïti
Francine Pérusse Présidente de Soleil des Nations
Lynda Lévesque Coordonnatrice

 

Février 2013

Mission en Haïti du 23 au 30 janvier 2013, voir rubrique voyage janvier 2013 ou cliquez ici

_______________________________
11 janvier 2013

Adoption d’enfants en Haïti : une quinzaine de dossiers réactivés au Québec,
Suivez le lien :

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2013/01/10/003-adoption-enfants-haitiens-dossiers-reactives.shtml

_______________________________
28 juillet 2012

En attendant la réouverture de l’adoption en Haïti, Soleil des Nations continue de travailler et de s’impliquer. Nous avons rencontré Monsieur Lucien Duncan en visite au Québec avec son épouse Gina à Montréal, fin juillet, afin de discuter de la reprise graduelle des adoptions et de la restructuration. Nous avons travaillé sur les protocoles proposés par la crèche de l’Enfant Jésus, les contrats de Soleil des Nations, les projets des nouvelles mesures proposées par L’Institut du Bien Être Social et de Recherche (IBSER).

Nous espérons que très bientôt toutes les nouvelles structures seront en place et permettront aux familles déjà inscrites auprès du Secrétariat à l’Adoption Internationale (S.A.I.) et ayant un numéro officiel attribué par le S.A.I. de commencer à cheminer vers ce beau projet d’accueillir un enfant d’origine haïtienne. Toute notre équipe est en place afin de vous donner tout le support nécessaire pour vous permettre la réussite de votre projet.

Bien-sûr, nous maintenons notre soutien à la crèche de l’enfant Jésus et nous continuons de financer le projet du parrainage qui est un véritable succès. Nous souhaitons continuer d’y être partenaire … de nombreux enfants cherchent encore des parrains ou marraines !

Après deux ans de fermeture, Soleil des Nations compte sur vous tous, futurs parents ou vous qui avez adopté dans les dernières années, pour aider tous ces enfants qui sont encore en Haïti et qui attendent notre aide…ou qui attendent d’être adoptés.

Nous travaillons actuellement à l’élaboration d’une nouvelle campagne de financement qui nous permettrait de contribuer au projet des enfants orphelins. Nous solliciterons votre appui très bientôt.

Catherine Bertrand,
Responsable de l’adoption en Haïti

________________________________
Lundi, 18 juin 2012

Bonjour à tous,

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je m’implique à nouveau avec l’équipe de Soleil des Nations. Plusieurs sont au courant que mon conjoint et moi avons adopté une fille en 1998 en Haïti. Je connais ce pays pour m’y être souvent rendue pour ramener des enfants Haïtiens adoptés par des parents Québécois.

Soleil des Nations travaille maintenant avec La Crèche de l’Enfant Jésus, organisme accrédité par L’Institut du Bien Être Social et de Recherche (IBSER) en Haïti. La Crèche de l’Enfant Jésus est dirigée par Monsieur Lucien Duncan et son épouse Gina que j’aurai sans doute l’occasion de rencontrer une fois que les procédures entreprises par Soleil des Nations auprès du Secrétariat à l’Adoption internationale seront homologuées.

J’envisage de rédiger de temps à autres des messages sur le site afin que tous ceux qui s’intéressent à l’adoption en Haïti soient informés.

Enfin vous pourrez lire le message que Monsieur Lucien Duncan nous adressait le 1er juin 2012 pour remercier tous les participants au projet parrainage qui répond à un besoin pressant en Haïti.

Catherine Bertrand
Responsable de l’adoption en Haïti

________________________________
Vendredi, le 18 mai 2012
Bonjour à tous,
C’est avec grand plaisir que nous vous annonçons la nomination de Madame Catherine Bertrand au poste de responsable de l’adoption en Haïti. Catherine a déjà oeuvré bénévolement pendant plus de 8 ans dans l’équipe de Soleil des Nations et c’est avec grand bonheur que nous la retrouvons à ce poste.

Toute l’équipe sera là pour l’appuyer dans ce nouveau défi que représente la réouverture prochaine des adoptions en Haïti.

Francine Pérusse
Soleil des Nations

________________________________

3 novembre 2011
Bonjour à tous,
Quelques nouvelles !
La fin de l’année 2011 nous permet quelques espoirs quant au retour des adoptions en Haïti, en effet les choses commencent à bouger tant en Haïti qu’au Québec.
Une délégation québécoise voyagera à la mi-décembre afin d’assister à un colloque international sur les conditions permettant la reprise éventuelle de l’adoption en Haïti.
On ne peut actuellement pas parler d’une réouverture de l’adoption mais on peut toutefois espérer que 2012 nous permettra de commencer le processus avec les parents qui étaient déjà inscrits auprès du SAI avant le séisme.
Il est important de noter qu’aucune inscription n’est permise à l’heure actuelle, cependant soyez assurés que nous vous tiendrons au courant de tous les développements futurs via notre site internet.
Garder Haïti dans vos prières et votre projet dans votre cœur, nous verrons bientôt la lumière.

Brigitte Bonneau
Directrice Haïti
________________________________
11 mai 2011
Bonjour à tous,

Quelques nouvelles d’Haïti. Même si l’adoption n’est pas repris, les choses avancent quand même un peu. Tout d’abord, le pays s’est doté d’un nouveau gouvernement qui est à mettre en place l’ensemble de ces nouveaux fonctionnaires, processus et fonctionnements.
De plus, Haïti est maintenant signataire de la convention de L’Haye, ce qui était une exigence du SAI avant que ne reprennent les adoptions en Haïti. Voilà donc un petit pas de réalisé.
Suite à ces développements, le SAI prépare une mission terrain au cours des prochains mois afin d’établir les modalités de coopération qui faciliteront le retour des adoptions en Haïti. Nous avons été invité à une réunion à cet effet, nous vous tiendrons au courant des développements ultérieurement.
De notre côté en attendant la reprise des adoptions, nous maintenons notre soutien à la crèche de l’enfant Jésus. Nous sommes en constante communication avec Monsieur Duncan et nous continuons de financer le projet des adolescentes. Le projet de Monsieur Duncan est un véritable succès, nous souhaitons continuer d’y être partenaire c’est pourquoi nous avons un urgent besoin de sous. Nous travaillons actuellement à l’élaboration d’une campagne de financement qui nous permettra de maintenir notre contribution. A cet effet, nous solliciterons votre générosité au cours des prochains mois.
En attendant de se revoir au pique-nique le 14 août prochain, je vous souhaite un très bel été.
Brigitte Bonneau
Responsable Haïti

________________________________

3 août 2010

Bonjour à tous,

C’est avec beaucoup de tristesse que je vous écris pour vous informer du choix déchirant que nous avons dû faire en tant qu’organisme agrée et signataire de la convention de la Haye. En effet, suite à des mois de réflexions et de discussions avec les différents paliers de gouvernements ainsi qu’avec la communauté internationale impliquée dans l’adoption en Haïti, nous avons convenu que dans l’intérêt premier des enfants et des futurs parents adoptants nous cessions de prendre des pré-inscriptions et que nous retournerions aux parents déjà inscrits leur documents afin de leur permettre de faire un choix éclairé quant à leur projet d’adopter un enfant. Nous croyons que la meilleure décision à prendre comme organisme dans la situation actuelle est de suivre la ligne directrice émise par le SAI.
L’adoption en Haïti sera fermée pour un délai indéterminé, nous devrons attendre que la loi soit votée et entérinée et que les nouvelles procédures soient mises en place assurant le respect des règles internationales de protection de l’enfance. Nous suivrons de très près le dossier et travaillerons en collaboration avec le SAI afin d’être prêt lorsque la loi sera entérinée.
En attendant, notre partenaire Haïtien La Crèche de l’enfant Jésus a besoin de notre appui financier et les enfants victimes du séisme ont besoin de notre aide. Le programme de parrainage nous apparaît être la solution immédiate la plus efficace pour prêter main forte et être solidaire de ce peuple magnifique. Pour un peu plus de 1$ par jour vous pouvez améliorer la vie d’un enfant et par le fait même être un agent de changement dans le pays. Beaucoup d’enfant attendent d’être parrainé, tendez leur la main…

Restez en contact avec nous, nous reprendrons en force dès que les conditions le permettront, gardez sur votre cœur le peuple Haïtien.
Brigitte Bonneau, Responsable Haïti
Francine Pérusse, Présidente

________________________________
27 juillet 2010

La Fondation Enfant Jésus a maintenant un nouveau site web. Voici le lien www.fondationenfantjesus.org

________________________________
25 mai 2010

Bilan du rapatriement suite au séisme

Voilà quatre mois que nos enfants sont rentrés d’Haïti et quand nous pensons à eux, les premiers mots qui nous viennent sont encore : « Dieu merci, ils sont tous en vie ! Dieu merci, ils sont tous ici ! »

Nous espérons qu’ils se portent bien, et même de mieux en mieux. Mais nous vous rappelons d’être vigilants aux changements qui pourraient apparaître même dans quelques mois suite au choc post-traumatique subi par ces enfants du séisme. Nous vous incitons fortement à lire la publication : « J’ai adopté un enfant qui a vécu le séisme en Haïti » sur le site de Santé et Services Sociaux du Québec ICI.

Nous avons tous vécu des évènements inoubliables dans des circonstances exceptionnelles. Nous avons dû composer avec des impondérables et prendre des décisions à la vitesse de l’éclair, parfois. Merci à tous ceux qui ont compris cet état de choses et nous ont soutenu dans cet effort collectif. Au total, 80% des couples impliqués ont répondu par des dons. (Crèche de Sion : 66%, Crèche de l’Espoir : 66% et Crèche de l’Enfant-Jésus ; 50%). Nous reconnaissons que l’offre de convertir vos frais d’escorte en dons a peut-être été faite de façon maladroite mais soyez certains qu’elle venait du fond du cœur de Ginette, encore bouleversée par tout ce qu’elle venait de vivre et surtout de laisser derrière elle en Haïti.

Certains ont même remis en cause la pertinence de la présence de Ginette lors de ce rapatriement. Sachez que Ginette a personnellement été remerciée, à son arrivée, par la ministre Lise Thériault pour le travail exceptionnel accompli là-bas. Madame Thériault a mentionné « votre présence sur le terrain a fait la différence ». Le SAI, lors d’une réunion tenue le 23 février et servant de bilan de cet évènement, a aussi souligné que la présence en Haïti des deux organismes, cette semaine-là, a fait toute la différence. Nous savons pertinemment, pour avoir bataillé jusqu’à la dernière minute, que certains enfants ne seraient jamais rentrés au Québec sans le travail acharné de Ginette n’hésitant en aucun moment à faire le nécessaire pour rapatrier les enfants malgré le niveau de risques élevé que cela impliquait.

D’ailleurs le bilan financier de ce dernier voyage, tel que demandé par quelques parents, est maintenant prêt et vous sera acheminé dans les prochaines semaines. Nous avons tardé à le compléter devant la difficulté de réunir toutes les pièces justificatives pertinentes dans une période très occupée par la fin d’année administrative de l’organisme et surtout par de très nombreux suivis médicaux rendus nécessaires par les problèmes de santé de Ginette.

Nous sommes en contact constant avec M. Duncan, de la crèche de l’Enfant-Jésus. Nous avons déjà aidé pour les besoins de base et nous nous impliquons maintenant, grâce à l’argent des dons amassés depuis le séisme, dans un projet spécifique qui regroupe 30 adolescents-adolescentes orphelins sans toit et sans parents qui pourront trouver un toit, de la nourriture, des vêtements, un suivi académique et plus, pour une période d’une année. Nous vous tiendrons régulièrement au courant, par le site, des développements de ce projet et de la situation en Haïti.

Nous en profitons pour remercier chaleureusement tous les généreux donateurs qui ont contribué et qui contribuent encore à cette levée de fonds. Nous avons commencé à mettre sur le site des articles racontant les initiatives parfois touchantes de certaines personnes suite au séisme. Certaines levées de fonds ont été effectuées par des enfants eux-mêmes adoptés en Haïti il y a de nombreuses années et qui n’ont ménagé aucun effort devant l’urgence de la situation. Nous recevons donc de l’aide et nous continuerons à en solliciter car les besoins sont grands là-bas et la reconstruction commence à peine…

Maintenant que la nouvelle loi sur l’adoption est en voie d’être adoptée officiellement, les adoptions reprendront plus vite que nous prévoyions si le SAI nous donne l’autorisation de fonctionner. Nous en sommes bien contents car il y a des enfants qui se retrouvent orphelins suite au séisme et qui ont un besoin urgent d’une famille. Nous travaillons donc à un rythme accéléré pour retoucher les documents qui seront nécessaires pour vous guider à travers ces nouvelles procédures. Afin de réaliser tout cela, de nouvelles bénévoles très enthousiastes se sont jointes à l’équipe : Brigitte Bonneau et Julie Légaré. De plus, nous sommes en train de mettre sur pied une fondation qui nous permettra d’aider davantage et de façon plus continue, nos contacts à l’étranger.

Ces enfants du séisme que nous avons attendus avec vous, pour lesquels nous avons eu tellement peur et surtout pour lesquels nous avons livré bataille avec toutes les autorités concernées pour les faire rentrer dans leur famille le plus vite possible, nous espérons les voir en grand nombre lors du pique-nique annuel du 15 août prochain. Ce sera merveilleux de les voir dans un beau décor champêtre sans aucun stress lié à une adoption tellement spéciale…

Nous espérons vous recevoir en grand nombre et profiter d’un beau moment avec vous et vos trésors.

Ginette Gauvreau et Francine Pérusse
Soleil des Nations

________________________________
11 mai 2010

Après des mois d’attente voilà que nous recevons aujourd’hui de la part de notre intervenant une copie de
LA LOI REFORMANT L’ADOPTION, VOTÉE À LA CHAMBRE DES DÉPUTÉS EN DATE DU 07 MAI 2010

Vous trouverez intégralement cette loi à travers le lien indiqué. VOICI LA LOI
« Prenez note que cette loi a été votée à la chambre des députés en date du 7 mai 2010 et devra être acceptée au Sénat avant de prendre force « .

Voici les changements majeurs que renferment cette réforme:

Années de mariage : 5 ans – un des conjoints doit avoir un minimum de 30 ans.
Age maximum des adoptants : 50 ans.
Conjoints de fait de sexe différent : 10 ans avec certificat délivré par une autorité.
Enfants biologiques : Pas de restriction. Consentement exigé de l’enfant si plus de 8 ans.
Femmes veuves ou divorcées : 35 ans, sans enfants biologiques.
Homme veuf ou divorcé :sans enfants biologiques et 35 ans révolus.
Type d’adoption : simple ou plénière.
Procédures: Demande transmis par un Organisme public compétent et sera transmis à l’IBSER.
Rapport progrès : tous les quatres mois pendant les trois premières années, deux fois l’an pendant les deux années suivantes et une fois l’an jusqu’à l’âge de la majorité.

Suite à cette nouvelle , nous continuerons de prendre des pré-inscriptions en espérant obtenir rapidement l’autorisation de fonctionner de la part de Secrétariat à l’adoption.

Au plaisir de travailler avec vous afin de permettre à ces enfants qui attendent de trouver une famille dans les meilleurs délais.

L’équipe « S.D.N Haiti ».

________________________________
7 février 2010

Bonjour tous les parents et tous vos beaux petits trésors,

J’espère que vous vous portez tous bien et j’ose même espérer de mieux en mieux…

Voilà déjà une semaine que nos derniers petits trésors rentraient d’Haïti. Quel bonheur pour vous tous et quel soulagement pour toute l’équipe de Soleil des Nations ! Nous nous sommes tellement inquiétés pour certains enfants, certaines formalités, certains papiers et bien sûr pour notre chère Ginette.

Elle va un peu mieux. Ce n’est que le temps qui pourra lui faire surmonter toutes les épreuves qu’elle vient de vivre. Mais elle se dit tellement heureuse de l’issue finale !

Plusieurs d’entre vous lui demande ce qu’ils peuvent faire pour la remercier de ce qu’elle vient d’accomplir pour chacun de vos enfants. La réponse est toute simple : elle aimerait voir l’échelle de notre campagne de levées de fonds grimper un peu plus vite… Vous trouverez cette échelle sur notre site, dans la section Haïti, sous la rubrique; « Total de vos dons ici ». Quant au formulaire de dons, il se retrouve directement sur la page d’accueil de notre site ainsi que sur celle de la section Haïti.

Certains d’entre vous ont déjà très généreusement contribué à cette campagne de levées de fonds et l’on vous en remercie. Vous pouvez être assurés que Ginette fera une fois de plus des miracles avec les sommes recueillies dans votre entourage, votre voisinage ou vos entreprises.

Grosses bises à vos beaux trésors,

Francine Pérusse
Présidente

________________________________
29 janvier 2010 – 21h00

Bonsoir tout le monde,

Ce soir marque la fin d’une aventure incroyable, une aventure faisant suite à un évènement terrible chargé de tant de destruction. Mais ce grand bouleversement a provoqué une chaîne d’évènements qu’on n’aurait jamais cru possible il y a de ça à peine 17 jours.

Tous ensembles, on a passé par toute la gamme des émotions ! On a tissé des liens incroyables avec des personnes qu’on ne connaissait pas il y a encore si peu de temps. Personnellement, j’ai tellement hâte de rencontrer chacun de ces beaux trésors qu’on a réussis, par un effort collectif sans précédent, à sortir de ce pays dévasté. Et j’ai hâte de savoir nos derniers tout-petits et notre Ginette nationale de retour au pays en toute sécurité.

Parlant de Ginette, elle m’a raconté les derniers efforts qu’elle a déployés avant de s’apprêter à quitter ce pays qu’elle aime tant. Elle a acheté une provision de nourriture de quelques jours pour les enfants français qui restent encore au foyer de l’Espoir. Elle s’inquiète pour ces enfants qu’elle connaît depuis 3 ans dans certains cas…

Elle a aussi réussi à convaincre une dame de lui ouvrir sa boutique de vêtements d’enfants fermée depuis le séisme afin d’acheter des pyjamas plus chauds pour les bébés qui voyageront demain. Comme c’est une boutique haut de gamme, les parents devraient trouver leur petit bien mignon demain…

Nous tous, de Soleil des Nations, nous vous souhaitons tout le bonheur que vous désirez avec vos beaux amours d’Haïti !

Francine Pérusse
Présidente

________________________________
28 janvier 2010 – 20h30

Bonsoir tout le monde,

Les bonnes nouvelles que Ginette m’annonçait cet après-midi se confirment car certains d’entre vous ont reçu l’appel tant attendu. De plus, on m’annonce à l’instant que le dernier cas est en train de se régler !

Les enfants devraient tous coucher à l’Ambassade demain soir et voyager samedi pour une arrivée à Ottawa (et oui, encore…) à 15h30.

D’ici peu, on va pouvoir se dire : « Mission accomplie ». Et je suis certaine que la moyenne des heures de sommeil de notre équipe va augmenter significativement tandis que la vôtre va peut-être diminuer…

Comme disent les enfants, plus que 2 dodos avant samedi après-midi !

Francine Pérusse
Présidente

________________________________
28 janvier 2010

Voici un nouvel avis du gouvernement du Canada. Il annonce une nouvelle arrivée d’enfants.

http://www.cic.gc.ca/francais/ministere/media/avis/avis-haiti11.asp

________________________________
27 janvier 2010 – 22h30

Bonsoir tout le monde,

Grande journée pour tous: des arrivées fort émotives et de bonnes nouvelles pour presque tous les autres dossiers. Il ne nous reste qu’un cas à terminer, ce qui devrait être fait bientôt.

Ginette tient à vous faire savoir que le départ lui a donné de grandes émotions. Elle a ajouté que c’était difficile de laisser partir son groupe de grands… Elle aurait tellement aimé les accompagner jusqu’au bout du voyage. Mais elle savait qu’elle devait rester encore un peu car elle craignait que les dossiers traînent si elle n’y était pas.

Elle me demande aussi de souligner à quel point elle a apprécié l’encadrement offert par Air Transat. Il y avait 2 médecins, 4 infirmières et 12 bénévoles pour assurer un retour agréable et sécuritaire aux enfants.

Aux parents qui sont de retour à la maison avec leur beau trésor, soyez heureux et profitez pleinement de ce grand bonheur. On vous parlera de reconstruction en Haïti par la suite…

Aux parents qui attendent impatiemment de vivre ça aussi, Ginette pense que le prochain vol pourrait décoller samedi. Naturellement, ça reste à confirmer. On reste donc en contact étroit jusqu’au retour de nos derniers trésors.

Francine Pérusse
Présidente

________________________________
26 janvier 2010 – 22h30

Cette journée a apporté son lot d’émotions avec l’annonce officielle de l’arrivée de 29 enfants de Soleil des Nations! Demain vers 13h, à Ottawa, débarqueront de beaux trésors enveloppés dans de chaudes couvertures et portant une cocarde avec leur nom et le nom de leurs parents. Ils auront tous au poignet un petit bracelet les identifiant aussi.

Ginette couche avec eux tous, ce soir, à l’Ambassade Canadienne. Elle était en train d’en consoler un quand je lui ai parlé. Elle vous fait dire qu’ils sont bien excités de ce qui leur arrive. Elle m’avoue qu’elle aurait tellement aimé rentrer avec eux mais elle sait que si elle ne reste pas, les autres dossiers tarderont peut-être à se régler…

Pour ceux qui reçoivent leur(s) enfant(s), soyez heureux et vivez pleinement ce grand moment de Bonheur!

Pour les autres qui attendent encore, faites pression pour pouvoir vivre ces belles grandes émotions très bientôt.

Francine Pérusse
Présidente

________________________________
26 janvier 2010 – 17h00

C’est confirmé.

Le premier vol qui ramènera au pays nos chers petits de Soleil des Nations, arrivera demain mercredi le 27 janvier à 13 :00 à Ottawa.

Le CIC est actuellement en train de contacter les parents concernés.

Félicitations!

Les membres du CA.

________________________________
25 janvier 2010 – 21h30

On tient bon, Ginette semble confiante que les enfants entreront tous mercredi et à Montréal en dépit de ce que communique le CIC aux adoptants.

Francine

________________________________
24 janvier 2010 – 19h30

Extrait des nouvelles officielles de Soleil des Nations 24-01-10

Bonsoir tout le monde,

Je viens de parler avec Ginette qui m’a bombardé de messages et de nouvelles pour vous… Elle a terminé le travail de paperasse à l’Ambassade. Mme Pierre a tellement aimé son efficacité qu’elle lui a dit qu’elle fait mieux que ses secrétaires et lui a demandé, si elle en avait le temps, de l’aider demain avec ses propres dossiers.

Ginette me dit qu’actuellement tous les enfants de la crèche de Sion sont prêts à voyager. Il ne manque que des photos pour le visa. Ginette a engagé un photographe qui est sur place à terminer ce travail. Tous les enfants de la crèche d’Espoir, sauf un, ont l’autorisation de voyager.

Pour ce qui est de la crèche L’Enfant-Jésus dont la plupart des cas étaient moins avancés, il manque plusieurs autorisations. En passant, je tiens à vous souligner que cette crèche a été durement éprouvée par le séisme de 6,1 d’hier matin. Le toit s’est effondré, ne faisant heureusement aucun blessé. Mais la situation est devenue critique car, selon le directeur, il ne reste de la nourriture que pour deux jours et ils craignent la pluie qui semble menacée ce soir.

Quand tout sera terminé, nous devrons sérieusement venir en aide à cette belle fondation par nos levées de fonds…

Histoire de vous faire sourire un peu, quand j’ai exigé que Ginette aille dormir un peu, elle m’a répondu qu’elle dormira après que tout soit terminé. Ce soir, nos quatre représentants ne coucheront pas à la belle étoile car ils ont trouvé à se loger dans un hôtel « 1 » étoile, sans eau, qui a accepté de mettre deux matelas doubles à leur disposition dans une salle désaffectée en plus d’exiger 65$ américain. Ginette leur a dit qu’ils sont mieux de revoir leur tarif;

Finalement, afin de nous assurer que nos fiches d’accueil seront parfaitement exactes (un représentant de Soleil des Nations sera sur place à l’arrivée des enfants et devra vérifier toutes les remises d’enfants avec les membres du SAI), nous vous demandons de nous adresser un court message à l’adresse courriel : courrier@soleildesnations.com avec votre ou vos noms, ainsi que le nom exact de l’enfant que vous attendez, en prenant soin de nous indiquer quel est l’ordre des prénoms et noms de cet enfant. Comme vous le savez, certains noms portent à confusion.

Merci de votre attention et à très bientôt,

Francine Pérusse

Présidente

________________________________
24 janvier 2010 – 14h30

Bonjour tout le monde,

Petit message de Ginette ce matin pour vous :

Ginette me dit qu’ils ont reçu un très bel accueil à l’Ambassade. Ils sont très contents qu’elle soit là pour les aider dans cet immense fouillis… Elle travaille avec Mme Jocelyne Pierre.

Ils prévoient que tous nos enfants entreront d’ici 24 à 48 heures

Francine Pérusse,
Présidente

________________________________
23 janvier 2010 – 21h00

Des nouvelles de Ginette et son voyage via Cyberpresse.ca

À lire:

http://www.cyberpresse.ca/international/amerique-latine/seisme-en-haiti/201001/23/01-942270-les-premiers-orphelins-haitiens-arriveront-demain.php

________________________________
23 janvier 2010 – 19h00

Bonjour tout le monde,

Jusqu’à l’arrivée de l’ensemble des enfants, je vous communiquerai l’état de la situation tous les jours vers la même heure.

Présentement, Ginette est en République Dominicaine et couchera près de la frontière ce soir. Elle compte arriver à l’Ambassade Canadienne demain matin où elle est attendue à la première heure.

Histoire de vous rassurer, Ginette a en sa possession une clé USB contenant toutes les photos de vos enfants. Elle les identifiera donc personnellement et s’assurera qu’ils voyageront avec tout ce qu’il faut pour bien les identifier à l’arrivée.

Aux dernières nouvelles, tous les enfants de Soleil des Nations devraient arriver à Montréal. Il n’y a aucun de nos enfants sur le vol de demain matin vers Ottawa.

On vous demande d’éviter de contacter Ginette à tour de rôle afin de ne pas épuiser la charge de son cellulaire et de garder la ligne disponible pour les urgences.

Ginette contrôle très bien la situation. Elle est en contact constant avec l’Ambassade Canadienne à Port-au-Prince et avec moi.

On vous incite à vérifier toute information nouvelle auprès du CA de Soleil des Nations à l’adresse courriel suivante : courrier@soleildesnations.com

On nous dit que, dès que vos enfants seront à bord d’un vol, le CIC en produira une liste, vous avisera personnellement puis transmettra cette liste au SAI. Le SAI vous contactera à son tour pour vous informer de l’encadrement qui vous sera offert à l’arrivée des enfants. Le SAI nous transmettra aussi la liste des arrivants.

Afin d’être certains que vous avez été rejoint, on vous prie de nous aviser via le même courriel :courrier@soleildesnations.com que vous avez bien été contacté. Si jamais nous n’avions pas de vos nouvelles, nous nous mettrions donc à votre recherche.

Si jamais vous aviez à vous absenter quelques heures d’ici l’arrivée de votre enfant, SVP informez votre personne-ressource de la façon de vous contacter en cas d’urgence.

Finalement, lors de la remise des enfants, un membre du personnel du SAI ainsi qu’un représentant de Soleil des Nations seront sur place avec vous peu importe l’heure ou le jour d’arrivée.

Nous tous, du conseil d’administration de Soleil des Nations, Linda Filosa, Martine D. Bédard, Christine Johnson, Marie-Pierre Tardif et Bruno Darrah, vous assurons de notre entière collaboration jusqu’à l’entrée du dernier de vos enfants.

Francine Pérusse

Présidente

________________________________
22 janvier 2010

Bonnes Nouvelles! Les enfants arriveront dès ce weekend.

Madame Ginette Gauvreau, responsable de l’adoption pour Soleil des Nations part pour Haïti ce soir(vendredi). Elle s’assurera, avec les équipes médicales sélectionnées par la Ministre des Affaires Sociales et d’autres autorités d’Immigration Canada, que les enfants soient transportés en sécurité de leurs crèches avec escorte militaire vers l’Ambassade Canadienne à Port-au-Prince, et ensuite à l’aéroport pour les vols à destination de Montréal.

Les enfants adoptés par les Canadiens, 150 en tout, vont voyager aussitôt que possible. Le gouvernement du Québec et le Ministre de l’immigration du Canada, ainsi que les autorités Haïtiennes, travaillent de concert pour s’assurer que les 98 enfants identifiés comme adoptés par des parents Québécois, arrivent, pour la plupart, ce weekend à L’aéroport Trudeau de Montréal pour rejoindre leurs parents.

Les membres de l’équipe de Soleil des Nations communiqueront avec vous aussitôt que nous recevrons la confirmation que votre enfant est à bord d’un avion à destination de l’aéroport Trudeau.

Ensuite, ce sera la direction du Ministère des Affaires sociales du Québec qui sera responsable de votre accueil.

Avant l’arrivée de l’avion, il y aura des officiers du Ministère des affaires sociales et une équipe médicale de l’Hôpital Ste-Justine qui vous expliquera à quoi vous attendre. Ensuite, à l’arrivée de l’avion, les parents vont accompagner leur enfant pour un examen médicale à l’Hôpital Ste-Justine. Le tout se déroulera dans l’intimité, loin des caméras des médias.

IMMIGRATION adoptions-haiti@cic.gc.ca

Pour toute question reliée à l’immigration, il y a une adresse courriel en fonction 24 heures pour répondre à vos questions d’après le chef du cabinet du Ministre de l’immigration du Canada, M. Agop Evereklian. Il a parlé cet après-midi devant une assemblée d’environ 80 parents à l’Hôtel Universel à Montréal.

Il n’est pas question de ‘red tape’ et de paperasse d’après lui. Nous enverrons des personnes pour vérifier que le jumelage se fait avec les bons parents et l’enfant qui leur est destiné. Tous les enfants arriveront avec un statut d’immigrant reçu, que ce soit les enfants avec jugement d’adoption ou les enfants au début des procédures.

Suivez les nouvelles sur ce site et souhaitons bonne chance à la très courageuse Madame Ginette Gauvreau, qui retourne en Haïti quelques jours à peine après avoir échappé à un triste sort lors du séisme.

L’équipe de Soleil des Nations tient à souligner la compréhension et patience des parents qui ont été éprouvé par l’attente.

Mais ayons une pensée surtout pour les Haïtiens qui ont survécu au séisme, mais souffrent encore terriblement dans leur pays.

________________________________
22 janvier 2010

Communiqué

Le Canada obtient l’accord d’Haïti pour procéder à l’évacuation d’enfants adoptés
Ottawa, le 22 janvier 2010 — Le ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme a annoncé aujourd’hui que le gouvernement d’Haïti avait donné son autorisation pour que 154 enfants adoptés puissent venir au Canada.
« Nous savons à quel point les parents canadiens sont impatients que les enfants qu’ils ont adoptés viennent les rejoindre au Canada, a affirmé le ministre Kenney. Hier, des représentants du Canada qui se trouvent en Haïti ont présenté au gouvernement d’Haïti une liste contenant le nom de 154 enfants qui ont déjà franchi certaines étapes du processus d’adoption. Je suis très heureux d’annoncer aujourd’hui que le gouvernement d’Haïti a maintenant donné son entière approbation à l’égard de cette liste; il permet donc que ces 154 enfants soient adoptés par des parents canadiens. »
De ces cas, 86 en étaient à un stade avancé du processus. Les processus ont été menés en Haïti, et une autorisation préliminaire avait été donnée par les autorités haïtiennes.
« Le gouvernement du Canada prend des mesures immédiates pour travailler de concert avec les agences d’adoption et les autorités provinciales et territoriales afin de permettre à ces 86 enfants de venir au Canada à compter des prochains jours. Nous avons déjà joint les familles intéressées et continuerons de communiquer avec elles à mesure que nous aurons des détails. Il est possible que les enfants à bord du premier vol arrivent au Canada dès cette fin de semaine. »
Les autres enfants, du groupe de 154, en étaient au tout début du processus. Nous travaillons de concert avec les gouvernements provinciaux et territoriaux ainsi que des organismes de bien‑être social afin d’accélérer le processus.
« Il reste un certain nombre d’étapes à franchir pour faire en sorte que les intérêts des enfants soient protégés, mais je suis convaincu que le travail nécessaire peut être réalisé rapidement », a mentionné le ministre Kenney.
Des représentants de Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) ont tenté de joindre tous les parents des 154 cas et ont joint beaucoup des parents adoptifs. Ils ont laissé des messages sur les boîtes vocales des personnes qu’ils n’ont pas réussi à joindre. Les parents adoptifs qui n’ont toujours pas été appelés par les représentants de CIC doivent communiquer avec le Télécentre de CIC par téléphone, au 1-888-242-2100 (de 7 h à 19 h, heure de l’Est), ou par courriel, à Adoptions-Haiti@cic.gc.ca. Le Télécentre sera ouvert cette fin de semaine également (de 7 h à 19 h, heure de l’Est) pour répondre au volume accru d’appels au sujet des mesures spéciales en matière d’immigration pour les ressortissants haïtiens. Les messages envoyés à l’adresse courriel susmentionnée seront vérifiés régulièrement, à toute heure de la journée ou de la nuit.
Le Télécentre a reçu plus de 55 000 appels lundi – soit plus de 60 pour cent de plus que le nombre habituel. Mardi, ce sont plus de 38 000 appels qui ont été reçus et mercredi, plus de 31 000.
Pour obtenir de plus amples renseignements (représentants des médias seulement) sur les activités du ministre, veuillez communiquer avec :
Relations avec les médias Direction générale des communications Citoyenneté et Immigration Canada 613-952-1650 CIC-Media-Relations@cic.gc.ca
Date de modification : 2010-01-22

CIC.gc.ca

________________________________
21 janvier 2010

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2010/01/21/005-haiti_adoption.shtml

________________________________
20 janvier 2010

Des nouvelles de nos orphelinats :

La Crèche de l’Enfant-Jésus, dont une bonne partie du financement et du support logistique provient de l’organisme américain Chances for Children (CfC), a lancé un appel au secours, ses provisions étant presque à sec. L’appel a été entendu et la crèche recevra de CfC cette semaine plus de 5000 livres de matériel, nourriture, lait maternisé, médicaments, eau, etc qui lui permettront de tenir au moins 4 mois.

L’ambassade américaine a aussi distribué de l’eau et du lait au village de Lamardelle, où résident plusieurs enfants parrainés par des familles de SDN. Nous n’avons pas encore de nouvelles des enfants parrainés et de l’école mais, dans ces circonstances, le parrainage de ces enfants est, à long terme, la façon la plus efficace de remettre sur pied cette région si cruellement éprouvée.

Heureusement, et c’est le plus important, tout le personnel et les enfants de la crèche sont vivants et vont bien. Mais plusieurs ont perdu amis et famille dans la tragédie.

Et, finalement, la dure réalité d’Haïti : les vivres arrivent au pays mais cela prendra encore beaucoup de temps pour que la distribution d’eau, de nourriture et de médicaments soit efficace. Notre équipe haïtienne rapporte qu’environ 3 millions de haïtiens sont touchés par cette tragédie . La situation à l’aéroport se détériore et la distribution des vivres se révèle parfois dangereuse. De nombreuses routes sont coupées, il n’y a toujours pas d’eau, d’électricité et de téléphone, bien que certains téléphones-satellites fonctionnent. Il y’a peu d’essence et de propane aussi les génératrices risquent à tout moment d’arrêter de fonctionner. À l’orphelinat de Lamardelle, nous avons perdu nos générateurs. Notre source d’eau a été contaminée et nous devons maintenant cuisiner sur des feux ouverts. Multipliez cette réalité par 3 millions. Les bâtiments sont en ruine, les débris et les corps encombrent les rues et il y’a des milliers de personnes sans nourriture, eau, abri ou soins. La route vers un environnement sain et paisible est encore très raide et parsemée d’obstacles…

Dernières nouvelles (mercredi, 11h00 am) : 16 enfants devraient s’envoler vers leur famille adoptive américaine demain, espérons que nos petits canadiens nous rejoindront aussi bientôt!

Le Foyer du Sion (traduction sommaire du site : http://www.foyerdesion.org/wordpress/index.php)

Dans les heures et les jours suivant le tremblement de terre, nous avons reçu des brides de nouvelles qui indiquaient que tous les enfants étaient sains et saufs, heureusement. Le 15 janvier, nous avons appris avec beaucoup de tristesse que Guesno avait perdu sa sœur, Kenia, et que sa mère était présumée décédée. Majorie a perdu son frère, Rony et s’est cassée la jambe. Nous partageons votre peine et vous offrons toute notre sympathie. Le 16 janvier, un bref contact téléphonique avec Guesno a permis d’apprendre que les enfants qui étaient à Léogane avaient été déménagés à Fontamara et Pétionville. Les bâtiments à ces deux endroits sont corrects, seuls les murs les entourant ont été endommagés. Guesno recherche des tentes pour installer un campement sur le site du nouvel orphelinat. Il n’y avait pas vraiment de nourriture et d’eau disponibles à ce moment-là. Par contre, une petite nouvelle positive, Majorie allait mieux et elle recevait des traitements pour sa jambe. Les enfants allaient toujours bien. Le 17 janvier, le Foyer du Sion a enfin reçu de la nourriture, de l’eau et des fournitures médicales au grand soulagement des membres de l’équipe et au grand plaisir des enfants! Nouvelles de dernière minute du Foyer de Sion (merci à Jayne Engle-Warnick):

Un avion-charter américain, de la compagnie New Flight Charters, a organisé un vol humanitaire pour rapatrier des orphelins et amener médecins, nourriture, purificateurs d’eau et autre matériel aux 3 orphelinats du Foyer de Sion. Le jet luxueux, avec l’accord du US State Department, a évacué 10 orphelins aux Etats-Unis, pour le compte de l’organisme Morell Family Charities, en Utah. L’avion est parti de Orlando et a atterri en République Dominicaine, tous les vols civils étant interdits à l’aéroport de PAP. Le chargement a été ensuite transféré dans des hélicoptères et des S.U.V. pour être amené aux orphelinats. Des soldats et du personnel armé ont aidé à protéger le chargement et les transferts aux orphelinats, précaution nécessaire dans les circonstances puisque les orphelinats avaient été précédemment pillés par des voleurs sans scrupule. Dix orphelins ont ensuite été transportés par hélicoptère jusqu’au jet et évacués vers Miami où ils ont rencontré leurs nouvelles familles adoptives. Traduction libre d’un article paru dans le Earth Times du 19 janvier 2010

Le Foyer D’Espoir

Après avoir échappé de peu à la mort, Ginette Gauvreau s’est démenée pendant les jours suivants pour trouver de la nourriture et de l’eau pour les enfants de la crèche. Celle-ci étant endommagée, les enfants doivent dormir dehors et Madame Gauvreau a aussi ameuté les secours pour fournir des tentes ou des abris aux enfants et au personnel. Elle n’a quitté Haiti qu’après s’être assurée que les enfants avaient des provisions pour plusieurs jours, 4 à 5 gallons d’eau assurés par jour et qu’ils recevraient de l’aide ensuite. La Croix-Rouge a d’ailleurs confirmé qu’ils enverraient des vivres aux trois crèches et de l’argent et de la nourriture ont été laissés pour un mois à un collaborateur de la crèche qui est chargé de les acheminer vers la crèche. Espérons que, comme c’est arrivé les derniers jours, ce ne sera pas volé par des pillards…

________________________________
20 janvier 2010

Voici des liens intéressants, concernant les pays qui rapatrient les enfants dans les prochains jours :

http://www.lessentiel.lu/rechercher/story/13053406

http://www.lessentiel.lu/news/luxembourg/story/12357904

http://www.thestar.com/news/canada

________________________________
19 janvier 2010

Article du Globe and mail
Ottawa working on speedy, safe adoptions

Immigration Minister moves to help abandoned children with an eye for keeping human traffickers at bay

STEVEN CHASE

OTTAWA — From Tuesday’s Globe and Mail Published on Tuesday, Jan. 19, 2010 12:00AM EST Last updated on Tuesday, Jan. 19, 2010 3:21AM EST The Canadian government says it will try to ease the process for future adoptions of Haitian orphans in the face of public pressure to help children left parentless by last week’s earthquake.
Immigration Minister Jason Kenney said he remains concerned about the risk that people who prey on children could gain access to orphans through a faster adoption process, but added Ottawa will work with Unicef to find safe methods of streamlining the system.
« I know there’s a lot of Canadians who want to help Haitian orphans, and over the long term, we’ll consider how we can work with international organizations to help these orphans in terms of perhaps adopting them in Canada, » Mr. Kenney told a news conference in Quebec yesterday.
The minister said his immediate priority is expediting the pending adoption of 60 Haitian children by Canadians, and that he is seeking approval from provincial child-welfare agencies and Haiti’s shattered government to bring them to Canada. « We are contacting the Haitian authorities to see if there is a streamlined way we can get their approval to extract these children. »
Mr. Kenney said he’s prepared to take the extraordinary step of issuing temporary resident permits to allow the Haitian children to enter Canada before all the legal steps are completed in their adoption.
On broader efforts to resettle Haitian orphans, Mr. Kenney said he is anxious to avoid any shortcuts in the adoption process that could enable unscrupulous people to obtain children for the purpose of human trafficking. But he said he’s received calls from charities and individuals wanting to bring Haitian orphans here. Only days ago, Ottawa opened the door for Canadians and permanent residents to bring their Haitian relatives to Canada, a move that will see an estimated 5,000 Haitians immigrate in 2010.
But the government is so far unwilling to embark on any mass immigration effort such as what happened in the 1970s when Vietnamese refugees – at the time called « Vietnamese boat people » – were resettled in Canada.
Mr. Kenney said there are no means for Haitians made destitute by the disaster to apply for asylum in Canada as refugees because earthquake victims don’t qualify under international conventions.
However, Canada is also guaranteeing a home, for now, to about 1,000 temporary residents – workers, students and visitors – whose stay is limited by the expiry date on their visas. These Haitians have been given assurances they will not be sent home when their visas expire.
Altogether, Ottawa is ensuring that as many as 6,000 Haitians will be able to come to Canada or remain here.
Since 2004, Ottawa has had a policy of not deporting failed refugee claimants to Haiti, given the country’s social problems. That means it’s not sending back 1,900 failed refugee claimants and won’t deport any of the 8,000 with pending claims if their bids for asylum fail.

Canada would likely be facing a larger wave of Haitian immigration if Mr. Kenney hadn’t moved last October to prevent Haitians who show up at the Canada-U.S. border from claiming refugee status. The policy is consistent with an international agreement requiring asylum-seekers to apply for refugee status in the United States if they visit that country before Canada.

________________________________
19 janvier 2010

Questions/réponses sur l’adoption internationale – Portail Québec

________________________________
19 janvier 2010

Séisme à Haïti : Enfants hébergés sains et saufs

2010-01-19 Le Secrétariat à l’adoption internationale travaille en étroite collaboration avec Soleil des Nations et Corporation accueillons un enfant,deux organismes agréés pour Haïti, afin de suivre de près l’évolution de la situation et de s’assurer en priorité que les enfants sont en sécurité et qu’ils ont de quoi se vêtir, boire et manger.

Malgré que les crèches aient subi des dommages lors du séisme, l’information recueillie permet de conclure que les enfants hébergés dans celles-ci sont sains et saufs.

________________________________
19 janvier 2010

Voici un article sur Ginette Gauvreau: http://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201001/19/01-940551-ce-sont-eux-qui-mont-sauve-la-vie.php

________________________________
17 janvier 2010

Hier soir vers minuit nous avons reçu un appel téléphonique de l’ami de Mme Gauvreau qui a dit qu’elle était en autobus vers l’aéroport de Port-au-Prince pour prendre un avion. Elle serait peut-être au Canada aujourdhui.

Je vous tiens au courant!

———-

Last night we reaceived a phone call from a friend of Mme G’s and he said that she was on a bus going to the airport a p-a-p to take a plane. She may be in Canada today.

I will keep you posted

Georgina 5:00AM

Mme Gauvreau est arrivée au Québec, LCN 9h50, elle était la troisième à sortir de l’autobus.

Sonia Martel, mère adoptante 10:00AM

________________________________
16 janvier 2010

Voici quelques questions et réponses qui concernent directement l’adoption internationale. Cliquez ici

________________________________
16 janvier 2010

Communiqué

Le gouvernement du Canada adopte des mesures spéciales en matière d’immigration en réponse au séisme qui a secoué Haïti

M. Jason Kenney, ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, a annoncé aujourd’hui que le Canada va accélérer le traitement des demandes d’immigration présentées par des Haïtiens qui ont de la famille au Canada. Par ailleurs, les Haïtiens se trouvant temporairement au Canada seront également autorisés à prolonger leur séjour.

Je souhaite exprimer mes sincères condoléances et mon soutien aux Haïtiens, a déclaré le ministre Kenney. Le Canada accueille une grande communauté de Haïtiens et s’efforce de réunir les familles touchées par ce désastre aussi rapidement que possible. Les ressortissants haïtiens actuellement en séjour au Canada profiteront également de mesures spéciales. »

À compter de maintenant, la priorité est accordée aux demandes de parrainage, nouvelles et en cours, concernant des citoyens canadiens, des résidents permanents et des personnes protégées dont des membres de la famille immédiate se trouvent en Haïti. Les demandeurs doivent toutefois indiquer que la situation actuelle les touche de façon directe et considérable, et en aviser Citoyenneté et Immigration Canada. La priorité sera également accordée aux dossiers d’adoption en attente au bureau des visas de Port‑au-Prince.

Il faut inscrire bien en évidence « Haïti » sur l’enveloppe postale des nouvelles demandes de parrainage. Les répondants et les demandeurs se trouvant actuellement au Canada et dont la demande est en cours de traitement, doivent communiquer avec le Télécentre de CIC,au 1‑888‑242‑2100 (au Canada seulement, du lundi au vendredi, de 7 h à 19 h, HE), ou par courriel, à question-haiti@cic.gc.ca, pour porter leur demande à l’attention de CIC si eux-mêmes ou les membres de leur famille qu’ils parrainent sont gravement touchés.

Nous déployons des efforts afin de rétablir des services essentiels et CIC traitera en priorité les demandes de personnes en provenance d’Haïti qui ont été directement touchées par le désastre. Cependant, l’ambassade du Canada a été considérablement endommagée par le récent séisme et les services qui y sont offerts sont très limités. La priorité actuelle du gouvernement du Canada consiste à collaborer avec ses partenaires en vue d’aider les Canadiens se trouvant dans cette région.

CIC prend des dispositions en vue de rétablir les services d’immigration et de visa dès que la situation le permettra et que nous serons en mesure de le faire, notamment en ouvrant un autre bureau dans la région. À la reprise des services, dans un lieu autre que l’ambassade du Canada, CIC diffusera de l’information quant à l’endroit où les personnes habituellement servies au bureau de Port-au-Prince pourront poser leurs questions et présenter leur demande.

CIC prend également des mesures spéciales en matière d’immigration à l’intention des ressortissants haïtiens qui se trouvent actuellement au Canada, et ces mesures prennent effet immédiatement. Les résidents temporaires déjà au Canada peuvent présenter une demande pour faire prolonger la durée de leur séjour, en suivant la procédure habituelle. Ces demandes seront traitées rapidement et les demandeurs seront dispensés des frais de traitement. Ceux qui ne peuvent pas subvenir à leurs besoins peuvent également présenter une demande de permis de travail.

En outre, tous les renvois vers Haïti ont été temporairement suspendus. Bien que le gouvernement du Canada n’expulse habituellement pas des personnes vers Haïti, sauf dans des circonstances précises, cette suspension des renvois s’applique maintenant à tous les cas.

Pour obtenir de plus amples renseignements (représentants des médias seulement) sur les activités du ministre, veuillez communiquer avec
Relations avec les médias
Direction générale des communications
Citoyenneté et Immigration Canada
613-952-1650
CIC-Media-Relations@cic.gc.ca

________________________________
16 janvier 2010

Nouvelle position du CIC envers les adoptions en Haïti,

Pour accéder au communiqué de presse , suivre ce lien: CITOYENNETÉ ET IMMIGRATION CANADA

________________________________
16 janvier 2010

De: Georgina Manning

Objet: NOUVELLES DIRECT DE MME G!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Date: samedi 16 Janvier 2010, 9 h 23

MME Gauvreau VIENT JUSTE DE m’appeler. Elle est correcte. Les enfants sont corrects. La crèche Foyer Espoir est endommagée, comme nous avons entendu.

LES ENFANTS SONT DEHORS. ILS ONT CRÉÉ DES PROTÈGES-SOLEIL AVEC DU CARTON.

Elle va essayer de se rendre à Santo Domingo demain pour prendre l’avion pour revenir.

Elle a assez de nourriture et eau pour les enfants pour 1 mois.

Son appartement est écrasé. Par chance elle était au marché quand c’est arrivé.

—————-

MME G IS OK –

SHE JUST CALLED ME –

THE KIDS ARE OK, THE ORPHANAGES ARE OK, THE ESPOIR IS DAMAGED AND THE KIDS ARE OUTISDE, THEY MADE LEAN-TOS WITH CARD-BOARD FOR PRTECTION, THEY HAVE FOOD AND WATER FOR 1 MONTH,

MME G IS TRYING TO GET TO SANTO DOMINGO TO GET HOME.

G

________________________________
15 janvier 2010

Ce matin, les organismes agréés d’adoption et le SAI, via conférence téléphonique, se sont réunis afin de faire le point et discuter des conséquences concernant les enfants actuellement en procédure d’adoption.

Le gouvernement du Canada via l’Ambassade canadienne à Port-au-Prince s’applique encore à évacuer les ressortissants canadiens pour le moment.

Mais soyez sans crainte, tout est mis en place pour trouver une solution heureuse pour tous afin d’accélérer le processus, tout en demeurant légal et sécuritaire pour les enfants.

Francine Pérusse, présidente

________________________________
15 janvier 2010, 15h13

Nouvelles reçue via Internet, d’un organisme de France

Je viens d’avoir Mme Vital au téléphone.
Elle m’a décrit en détail son parcours depuis le séisme.
Je donne en vrac toutes les infos qu’elle m’a donné et demandé de communiquer :

Les enfants vont tous bien.
La crèche a une grande fissure et la cour est « séparée » du bâtiment.
Les enfants dorment tous dehors avec les voisins du quartier.
Ils ont de l’eau et de la nourriture pour plusieurs jours grâce à Mme Gauvreau de Soleil des Nations qui a pu trouver de la nourriture aussitôt après le séisme, mais pas de lait.
Mme Vital réfléchit à la suite. Cet après-midi elle va essayer de se rendre à la crèche, même si les rues sont « jonchées de morts et de gens » et que pour acheter de l’essence, il faut faire plusieurs heures d’attente.
Elle commence à réfléchir pour trouver un autre lieu d’hébergement pour les enfants (chez elle à Thomassin ?? ou ailleurs).
Mme Vital va bien.
En prévision d’éventuelles autres secousses, on conseille aux gens de rester dormir dehors (même s’il fait froid à Thomassin :-))
Jacquy, son frère, également, même s’il a un poignet qui ne bouge plus et qu’il ne peut pas soigner par manque d’hôpitaux.
Oberni est toujours injoignable.
Roseline va bien.

Mme Vital m’a demandé de faire part de ces nouvelles.

Stéphane Gignat, Paris

________________________________
15 janvier 2010

M. Lucien Duncan, de la crèche de l’Enfant-Jésus, m’a écrit ce matin pour me dire qu’il avait croisé Ginette en voiture hier. Il est certain que c’est elle. À ce moment-là, il était en voiture avec son épouse qui a aussi vu Ginette, même si cette dernière ne les a pas vus.

Il a aussi déclaré dans un autre message que « Mis a part d’importants dégâts matériel à nos bureaux, nous allons TOUS bien ». Ceci devrait rassurer les parents jumelés à des enfants de cette institution. Je vous assure que l’on s’occupe activement de la retrouver avec nos contacts là-bas et que nous vous tiendrons rapidement au courant de tout développement. Il n’est donc pas recommandé de saturer les boîtes courriels de ces contacts.

Francine Pérusse

Présidente

________________________________
14 janvier 2010

Un contact téléphonique a été fait par une Française, avec le mari de Majorie, Foyer du Sion. Elle a une jambe cassée mais il dit que tous les enfants vont bien.

C.A.

________________________________
14 janvier 2010

Nouvelle obtenue par Internet

D’autres nouvelles, cette fois de la Crèche Foyer d’Espoir :

Selon un parent adoptant français qui aurait parlé à une proche de Yolette Vital, directrice de la Crèche Foyer d’Espoir, tous les enfants vont bien. Seul un enfant a eu une blessure à la tête, mais c’était bénin et il va bien maintenant. A court terme, ils n’ont besoin de rien et les premiers secours s’organisent (donc ils seront assurés de recevoir nourriture et soins les prochaines semaines).

Fabienne

________________________________
14 janvier 2010

En France, la responsable de l’association Timoun vient d’avoir Mme Vital au téléphone.

Elle va très bien, les enfants vont tous très bien mais la crèche est très endommagée et, par sécurité, les enfants dorment dehors avec le personnel.

Elle attend des tentes pour que les enfants soient correctement hébergés. Elle est en lien avec des pompiers français sur place. Pour la nourriture et l’eau, elle ne semble pas avoir de problèmes et les secours s’organisent bien.

Nous avons aussi lu un autre message d’une adoptante américaine qui dit avoir parlé à Guesno Mardy, du Foyer de Sion et que celui-ci lui aurait dit que les enfants vont bien, seule Majorie a une jambe cassée. Ils sont présentement à Fontamara mais ne sont pas sûrs d’y rester. Ils ne savent pas où sont les enfants des autres maisons de la Crèche mais savent qu’ils sont en sécurité.

________________________________
14 janvier 2010

Nous tenons à remercier toutes les offres d’aide qui nous ont été proposées quelque soit leur forme.

Actuellement, nous vous prions de ne pas débuter de collecte matérielle, car nous ne connaissons pas les besoins réels de nos crèches. Nous n’avons aucun endroit pour de l’entreposage et nous ne pouvons absolument rien acheminer en Haïti à court ou moyen terme, faute de transport et aussi d’endroit où le diriger en Haïti.

Nous savons que les gens manquent d’eau, de nourriture et de médicaments. Nous savons aussi que les infrastructures d’au moins une crèche ont été endommagées et que le personnel peut venir à manquer. L’argent recueilli ira à l’achat de ces articles, au paiement de personnel, ou à l’achat de matériaux de construction, selon ce que déterminera Mme Gauvreau.

Pour le moment nous n’avons pas réussi à entrer en contact directement avec Mme Gauvreau qui est sur place. Mais il est certain que les besoins seront immenses et que dès qu’une information nous sera fournie nous vous en ferons part.

Merci à tous,

L’Équipe de Soleil des Nations

________________________________
14 janvier 2010

Après une journée forte en émotions, voici un résumé de la situation.

Tout d’abord, Ginette semble bien se porter. Georgina a réussi à entrer en communication avec le cellulaire de Ginette mardi le 12 janvier, vers 18h30. Une dame lui a répondu, fort probablement l’aide domestique de l’appartement, et a appelé « Madame » au téléphone. Malheureusement, la ligne a été coupée mais ça nous donnait au moins l’espoir que Ginette était hors de danger.

Hier, le 13 janvier, une parente d’une de nos adoptantes qui réside en Haïti a parlé à Ginette, qui se porte bien. Elle s’était rendue à l’ambassade canadienne.

Pour ce qui est de nos crèches, il semble que les dégâts sont limités et que les enfants se portent bien pour l’instant. Naturellement, pour l’instant, ce sont parfois des informations qui viennent de personnes qui ont parlé à d’autres personnes… Vous savez ce que c’est en cas de catastrophe majeure.

Nous faisons, actuellement, tout ce qui est humainement possible pour réunir le plus d’information, de la faisabilité de rapatrier les enfants dont les procédures étaient déjà terminées.

Nous vous tiendrons au courant de tout développement dans les meilleurs délais possibles.

Francine Pérusse, présidente

________________________________
Dons pour les enfants d’Haïti
Beaucoup de gens nous demandent s’il est possible de faire des dons sous toutes sortes de formes. Nous vous en remercions. Pour le moment, nous ne connaissons pas précisément les besoins matériels pour les crèches en Haïti. Mais il est évident que les besoins seront énormes.
Pour ceux qui désirent faire un don en argent, il y a 2 façons de le faire :
1 : Vous pouvez faire un chèque ou mandat poste à l’ordre de Soleil-des Nations, et l’expédier par la poste à l’adresse suivante :
Soleil des Nations
Séisme Haïti
Casier 59033, C.O.P. Bourg-Royal
Québec (Québec)
G2L 2W6
Pour tout montant de $25.00 et plus, un reçu de don de charité sera émis.
Il est très important de bien identifier vos coordonnés et d’indiquer que vous dédiez ce don pour Haïti.
2 : Vous pouvez faire un virement bancaire. Voici les coordonnés :
Caisse d’économie Desjardins du personnel municipal (Qué.)
600, boul. Pierre-Bertrand
Suite 100
Québec (Québec)
G1M 3W5
Transit 815-92019
Folio 5393, Épargne stable 1

Malheureusement, nous ne pourrons émettre de reçu de don de charité si vous utilisez cette méthode.

Soleil des Nations est un organisme à but non-lucrative enregistré auprès de l’Agence du revenu du Canada,
www.cra-arc.gc.ca/bienfaisance.
Notre numéro d’enregistrement est le 890107477RR0001.

Au nom de tous les enfants qui vont en bénéficier, un très grand merci,
Ginette Gauvreau,
Responsable de l’adoption en Haïti,
Soleil des Nations

________________________________
Nouvelles du SAI, le 13 janvier 2010

Séisme à Haïti : Protection et secours aux enfants séparés de leurs parents et de leur famille

2010 01 13 – À la suite du tremblement de terre qui a fortement secoué Haïti en fin d’après-midi, le 12 janvier, les personnes préoccupées par le sort des enfants qui se retrouvent séparés de leurs parents et de leur famille peuvent en savoir plus sur les mesures prévues par la communauté internationale en de telles circonstances sur notre page « Protection des enfants lors de conflits armés ou de catastrophes naturelles ».

Le Secrétariat à l’adoption internationale rappelle qu’il adhère aux lignes directrices établies par la communauté internationale quant à l’aide devant être fournie aux enfants en cas de catastrophe naturelle. Ces règles prévoient, notamment, qu’avant de penser à la solution qu’est l’adoption internationale, il faut tout mettre en œuvre pour retrouver les familles des enfants qui en ont été séparés. L’expérience démontre, qu’après une catastrophe naturelle, il se passe des mois, sinon une année ou deux, avant que la situation de chaque enfant soit parfaitement clarifiée. Bon nombre d’entre eux retrouvent leurs parents ou, encore, sont pris en charge par leur famille élargie ou leur communauté.

________________________________
Nouvelle du SAI, 13 janvier 2010

Montréal, le 13 janvier 2010
Le Secrétariat à l’adoption internationale est en relation étroite avec les organismes agréés, afin de suivre l’évolution de la situation à Haïti et connaître les conditions qui prévalent en ce moment dans les crèches avec lesquelles ils collaborent. Les communications sont difficiles, mais tous les efforts sont déployés pour obtenir le maximum d’informations sur la condition des enfants.
Nous demandons aux adoptants inquiets de communiquer avec le Secrétariat à l’adoption internationale ou avec leur organisme agréé plutôt que d’essayer d’entrer en communication avec Haïti, ceci afin de ne pas entraver les voies de communication, qui doivent servir aux secours d’urgence.
Jusqu’à nouvel ordre, et en l’absence de précisions du côté du gouvernement haïtien, les procédures d’adoption sont interrompues. Par ailleurs, il est fort probable qu’elles connaîtront du retard, lorsqu’elles reprendront. À ce moment, il faudra évaluer dans quelle mesure et avec quels moyens les instances gouvernementales impliquées dans le traitement des dossiers d’adoption reprendront leurs activités. On comprend donc que, dans ces circonstances, il n’est pas envisageable de se rendre dans ce pays.
Ces informations seront mises à jour, au besoin, et diffusées sur les sites Internet du Secrétariat à l’adoption internationale et des organismes agréés Soleil des Nations et Corporation accueillons un enfant.

Secrétariat à l´adoption internationale
Ministère de la Santé et des Services sociaux
201, boul. Crémazie Est, 1er étage
Montréal, Québec, H2M 1L2
514 873-5226 ou 1 800 561-0246
adoption.quebec@msss.gouv.qc.ca
http://www.adoption.gouv.qc.ca/

________________________________
20 DÉCEMBRE 2009 : À cette période de l’année, je souhaiterais particulièrement que tous les enfants se retrouvent dans leurs familles mais nous sommes un peu loin de pouvoir réaliser ce souhait.

Je reviens de trois semaines en Haïti où j’ai fait le suivi de très près ce qui a permis à certains enfants de rejoindre leur famille pour Noël. Dix enfants ont voyagé et nous sommes très heureux de ce résultat. Beaucoup parmi vous sont venus en Haïti et ont vu le contexte dans lequel je travaille. Rien de facile, mais avec votre appui et le regard de ces enfants qui attendent, nous réussirons à terminer tous ces dossiers dans les meilleurs délais possibles.

Il faut toujours se rappeler que la situation en Haïti est très instable et insécure et que nous sommes soumis à des critères qui varient d’une semaine à l’autre. À travers cela, nous n’avons pas le choix de respecter leurs exigences afin d’arriver à obtenir passeports et visas pour tous les enfants.

Tous les dossiers qui sont des cas de dispense (enfants bios) sont particulièrement longs. Nous ne pouvons intervenir à ce niveau et j’ai pu constater sur place que ce n’est pas une priorité pour les autorités en place. Une raison de plus pour être présents en Haïti et retourner jour après jour demander les documents pour ces dossiers.

Plusieurs dossiers ont traversé des étapes importantes et, lors de mon prochain voyage en janvier, nous aurons encore plusieurs arrivées. Malgré le climat incertain, les dangers et les imprévus, je vous assure que toute mon énergie est mise dans chacun des dosseirs afin de permettre à ces enfants de voyager. Avec votre support, nous y arriverons.

Il faut aussi beaucoup de compréhension face à la crèche du Foyer de Sion. Comme vous le savez probablement, le fils de Majorie a été kidnappé il y’a 13 jours et, malgré le paiement d’une rançon, l’enfant de 3 ans 1/2 est toujours retenu. Il n’y a aucun danger pour vos enfants, tout cela s’est passé dans une église, loin de la crèche.

Je profite de ce moment pour vous acheminer mes meilleurs voeux pour Noël et le Nouvel an. Profitez bien de ce beau temps en famille.

Ginette Gauvreau
________________________________
TROIS-RIVIÈRES, 20 NOVEMBRE 2009 : DES NOUVELLES DE GINETTE GAUVREAU

Quelques lignes pour vous permettre de suivre un peu la situation politique en Haiti, qui pourrait éventuellement avoir des répercussions, espérons positives, sur l’adoption.

Peu de temps après la chute du gouvernement, un nouveau premier ministre a pris la direction du nouveau gouvernement. Il prend les commandes d’un cabinet composé de dix huit membres, dont onze sont rescapés du gouvernement destitué de Michèle Duvivier Pierre-Louis.

Pour nous, un nom à retenir : monsieur Yves Cristallin, aux affaires sociales.

Comme vous le savez déjà, je passe maintenant beaucoup de temps en Haïti, non pas pour faire des miracles, mais pour m’assurer du suivi des dossiers. Le retour du dernier voyage fut très agréable. J’ai eu le bonheur de revenir avec deux de nos protégés et, cette semaine, la maman de Markenlie partait pour aller chercher son fils. Donc, de bons résultats. Trois enfants sont arrivés parmi les anciens dossiers.

Les nombreuses visites à tous les niveaux me permettent de tisser des liens avec des personnes pouvant nous faciliter la tâche. Je suis bien consciente que les délais sont longs, mais restez positifs. Les résultats de tout ce travail commencent à se faire sentir. Nous aurons certainement des enfants qui voyageront avant l’année 2010.

Nous investissons beaucoup afin de permettre aux 29 enfants qui attendent encore de voyager le plus tôt possible. Tout cela est possible grâce à vos contributions. Au nom des enfants, je vous dis Merci. Ensemble nous sortirons vainqueurs. En ce qui concerne la crèche l’Enfant Jésus , le déroulement des procédures est très satisfaisant. Au moins cinq enfants voyageront bientôt.

Je vous remercie de la confiance accordée à S.D.N et soyez assurés de notre entier dévouement.
________________________________
3 NOVEMBRE : DES NOUVELLES DE GINETTE GAUVREAU EN DIRECT D’HAÏTI

Aujourd’hui, jour d’Halloween, tous les bureaux sont fermés à l’exception de l’ambassade. La journée est propice pour un rendez-vous à l’ambassade et la visite des enfants.

Il y’a eu ici la chute du gouvernement comme vous le savez déjà. Pour le moment, nous ne sommes aucunement affectés par ce changement. Cela amènera des changements au niveau des ministres, comme à chaque fois, mais pas avant un certain temps. La population va continuer de patauger dans la misère sous l’oeil passif du gouvernement actuel. Avec ce changement, le peuple aura-t-il la garantie que le gouvernement ne sera pas isolé, improductif comme le gouvernement actuel? Les mois à venir nous donneront la réponse.
Peuvent-ils espérer que le nouveau gouvernement trouve un équilibre pour répondre équitablement à tous les besoins, il faudrait, pour répondre à cette interrogation, savoir les réelles motivations des nouveaux membres qui formeront ce nouveau gouvernement.

Ne vous inquiétez pas pour vos dossiers, nous avons encore quelques mois à vivre avec les ministres en place. Au niveau des procédures, nous aurons quelques enfants qui voyageront à mon retour et d’autres suivront. Pour tous les dossiers Foyer du Sion et Foyer d’espoir les procédures avancent et nous allons confiants vers la fin de ces dossiers grâce à votre contribution qui me permet d’être sur place. Je suis consciente que l’attente est très longue mais soyez assurés que je fais le maximum pour chacun de ces petits. Ma présence en Haiti me permet d’assurer le suivi de très près et de terminer dans les meilleurs délais possibles.

Pour les parents qui désirent commencer un nouveau projet d’adoption, nous vous confirmons que la collaboration avec la Crèche L’Enfant Jésus continue et nous sommes heureux des résultats. Les enfants recoivent tout ce qui est nécessaire à leur évolution et la période d’attente après laproposition est environ de 12 mois sauf pour les dossiers qui nécessitent une dispense, dossiers auxquels nous devons ajouter quelques mois. Les coûts sont plus élevés mais nous sommes assurés que tous les services sont axés sur l’intérêt des enfants ce qui doit être une priorité pour tous les intervenants qui travaillent au niveau de l’adoption.

Toute notre équipe est avec vous afin de vous assurer du meilleur suivi possible. Tous ensemble nous arriverons à une victoire.

________________________________
5 OCTOBRE : DES NOUVELLES DE GINETTE GAUVREAU EN DIRECT D’HAÏTI

Bonjour à vous tous,

Je sais que depuis plusieurs semaines vous espérez avoir des nouvelles de la situation de l’adoption en Haiti. Il est très difficile de vous donner une vision juste en quelques lignes mais je vais tenter de vous mener sur un chemin qui vous permettra de saisir toutes les complexités de l’adoption.

Depuis quatre mois, vous avez été très généreux et vous pourrez voir concrètement dans environ deux semaines le résultat de tous ces sacrifices de votre côté et du mien, car il n’est pas toujours facile de vivre en Haïti avec autant de pressions. Plusieurs parents sont venus et ont constaté en quelques jours l’ampleur du travail à faire ici. Ce qui a débuté par une exigence du Doyen s’est révélé positif auprès de beaucoup de parents. Merci à vous d’avoir répondu calmement à cette demande, je l’apprécie beaucoup. Concrètement nous n’avons pas eu beaucoup d’enfants qui ont voyagé mais dans les semaines prochaines vous pourrez voir que dix enfants vont regagner leur famille et pour moi c’est le plus beau salaire que je peux recevoir. Maintenant que les signatures ont été déposées, nous commençons à traiter dix autres dossiers en extrême urgence pour la plupart. Ce n’est pas le moment de baisser les bras, nous nous rapprochons de la fin de ce long trajet garni d’embûches.

Il est clair aujourd’hui que la confrontation au niveau de tous les interlocuteurs dans le domaine de l’adoption ne nous conduit pas à des solutions rapides. Il faudrait une stabilité à tous les niveaux du processus d’adoption et une délégation de pouvoirs précis à chacun des niveaux. Des parents sont inquiets de voir leur projet d’adoption prendre des mois et des mois mais cela est dû à un certain malaise entre différents niveaux de personnes en autorité. Il est évident qu’il devrait y avoir un comité chargé de faciliter le processus d’adoption tout en respectant les critères du projet de loi 1974, ce qui permettrait de régler les délais auxquels nous sommes confrontés. D’ici là patience et essayons par nos contacts d’arriver à voir la fin de ces longs projets. Ce n’est pas par accident que nous en sommes là, c’est suite à de nouvelles exigences de la part des différentes instances, exigences appliquées rétro-activement.

Je suis venue deux semaines pour permettre l’avancement de certains dossiers. J’ai l’ambition de travailler durement pour atteindre mes objectifs soit m’assurer que tout les dossiers anciens se termineront et que ces enfants pourront rejoindre leur famille dans les meilleurs délais.

SE RÉUNIR POUR MIEUX RÉUSSIR

Le moment est aujourd’hui propice pour vous dire que nous réussirons tous ensemble.

La meilleure façon pour vous les parents d’arriver au succès est de vous serrer les coudes, de vous soutenir ensemble et de vous impliquer directement dans les levées de fonds qui permettront aux enfants de continuer de recevoir les soins adéquats en attendant le grand jour d’être dans vos bras. Je suis entièrement avec vous afin d’arriver à ce moment tant attendu. Ensemble nous verrons la fin de cette pénible aventure et vous serez tous réunis comme vous le désirez tant.

Vous pouvez être assuré de notre soutien à travers ce beau projet devenu un peu difficile.

________________________________
LE RÉCIT DU VOYAGE DE SEPTEMBRE

JOUR 7
Lundi le 28 septembre 2009

Pendant que Johanne et Jocelyne dilapidaient leur dernière journée à Port-au-Prince en safari photo autour de la Villa Créole, Ginette s’est adonnée à un autre genre de safari dans les structures institutionnelles. Nous la retrouvons en meilleure forme qu’hier, sa fougue retrouvée, ce qui nous soulage et nous donne confiance. Les nouvelles sont encourageantes dans ce marathon vers l’aboutissement de nombreux dossiers. Pas de répit jusqu’au fil d’arrivée.

JOUR 6
Dimanche le 27 septembre 2009

Souffrant de malaises gastriques, Ginette est aujourd’hui restée sagement à la Villa Créole pour mettre à jour la paperasse qui ne cesse de s’accumuler et pour préparer la longue et mouvementée semaine qui s’amorce demain. Johanne et Jocelyne, guidées par le sympathique Monsieur Pierre, se rendent Place St-Pierre faire quelques emplettes d’artisanat local. Toutes deux ont droit à une immersion totale et accélérée dans le marchandage. Les rues sont magnifiques parées des couleurs de tous ces tableaux qui interprètent de manière assez romantique le paysage et les gens d’ici. les deux magasineuses reviennent à l’hôtel réjouies de leur sortie. Quelques nuages dans le ciel et l’humidité dense laissent tomber sur nous une torpeur donnant le goût de la sieste. En milieu d’après-midi, Ginette se sent suffisamment mieux pour proposer une petite marche, histoire d’aller prospecter deux appartements. Aspects pratiques et sécuritaires, sans compter les avantages économiques, doivent être évalués dans la perspective d’un séjour prolongé de Ginette en Haïti. Toutes les possibilités pour terminer dans les meilleurs délais les dossiers qui traînent sont soupesées. Puis la sonnerie du téléphone encore… la journée terminera comme elle a commencé.

Jour 5
Samedi le 26 septembre 2009

Pas de repos pour Ginette. Samedi débute sur les chapeaux de roue à sept heures du matin. Vite, vite,nouvelle visite à la crèche : des photos passeport à faire préparer pour 3 enfants. Pourquoi ne pas faire l’épicerie en passant puisque c’est jour de marché ? Riz, farine, pois noirs,sucre,pâtes alimentaires, huile, sucre , bananes, pains sont empilés à l’arrière de la voiture.

C’est la fête à la crèche. Les deux mamans célibataires restées en Haiti en profitent pour aller voir leurs petites une seconde fois. Elles entrent sous les acclamations, tous les marmots suspendus à leurs basques. Il faut dire que Madame Ginette et les friandises ont beaucoup de succès. Ces visites provoquent de grandes émotions chez les parents comme chez les enfants. Chacun essayant d’apprivoiser l’autre le mieux possible, parfois moins spontanément qu’on l’aurait désiré. Nous quittons les enfants avec des images imprégnées dans la mémoire et l’expérience précieuse des premiers contacts avec ceux qui sont les nôtres.

Jour 4
Vendredi le 25 septembre 2009

Quatres compagnons de voyage ont pris la route de l’aéroport laissant derrière eux une Ginette très affairée et deux mamans célibataires qui , en contraste, s’offrent aujourd’hui le luxe de vagabonder autour de l’hôtel.

Ginette revient fourbue d’une journée bien remplie: audience, visites officielles à l’IBSER et au M.O.I, meetings et combien de téléphones de diverses natures. La réalité crue des difficultés des procédures a de quoi mettre à l’épreuve les esprits les plus optimistes.

Cette réalité, celle de nos enfants, fouette notre courage parfois vacillant, et c’est en songeant à eux que nous regagnons nos lits douillets en espérant de meilleurs lendemains.

Jour 3
Jeudi 24 septembre

Chaque moment passé avec Ginette est très instructif. Nous pouvons un peu mieux chaque jour saisir la persévérance et le doigté hors du commun qu’exigent des procédures si complexes dans un pays ou règne la désorganisation. Notre premier « briefing » a lieu chaque matin au petit déjeuner alors que Ginette a débuté sa journée à l’aube, elle nous rejoint pour nous donner quelques consignes ou nous parler de ce long processus d’adoption tout en essayant de nous faire comprendre et accepter l’inacceptable.

Les trois parents qui doivent aller devant le juge aujourd’hui sont fébriles. Retards et patience font partie de la routine. Finalement ils partent et reviennent rapidement soulagés, c’est fait pour nous tous.

Le groupe de parents peut alors relaxer et Ginette, vaquant à ses nombreuses occupations, ne viendra nous joindre qu’à la fin de la journée. Ce soir, BBQ à la Villa Creole. Des musiciens s’installent près de la piscine et se lancent dans des airs rythmés qui nous donnent l’illusion fugace d’être en vacances.

Deux couples repartent demain. Avec un bon vin , nous trinquons à notre sentiment du devoir accompli et à nos enfants. Il reste encore beaucoup à faire et plusieurs étapes à traverser mais ce soir nous éprouvons un réel sentiment de solidarité les uns envers les autres.

Jour 2
Mercredi 23 septembre

Les nuages et le temps orageux ont laissé place à un soleil de plomb et une magnifique journée se prépare en Haiti. Le groupe est anxieux à l’aube de cette deuxième journée. L’omelette un peu graisseuse et le lait Carnation pour le café font ressortir le caractère de notre leader.Nous sommes tout à manger ce repas, mais nous attendons tous un appel sur le cellulaire de Madame Gauvreau . Cet appel dictera le contenu de la journée.

Et voilà : trois parents iront signer et trois autres attendront au lendemain. Toutefois tous iront à la crèche en après midi.

Avec le chauffeur désigné, nous sommes partis signer le document exigé. Moment stressant, mais nécessaire alors nous nous rendons au tribunal et nous signons…Cette signature se fait rapidement, au rythme des battements de nos coeurs ! Un petit 5 minutes et c’est fait. Quel soulagement ! ensuite c’est le retour à la villa et direction :Foyer d’Espoir.

Nous sommes tous très émotifs et fragiles. Rencontrer les enfants, nos enfants! Ouf! L’arrivée à la crèche se fait dans le silence, chacun de nous est pris dans ses émotions…Tout doucement, timidement nous établissons le premier contact. Nous offrons des friandises aux enfants qui acceptent volontiers de se sucrer le bec et ce à notre grande joie. Nous profitons de tous ces échanges et de ce moment privilégié. Les enfants prennent leur repas en notre présence, nous goûtons au déroulement de leur routine.

Evidemment Madame Gauvreau profite de sa visite pour livrer tout ce que contient ses nombreux sacs combien précieux pour les enfants. Nous devons quitter , le coeur gros mais en même temps tellement imprégné de ce moment. Cette visite restera gravée dans nos coeurs et nous serons heureux de les partager avec ceux qui nous aiment.

Le plus important est que nous ayons répondu aux exigences de la loi haitienne et à travers ce voyage nous avons puisé le courage nécessaire pour affronter l’attente indéterminée qu’il nous reste.

Restons positif et d’ici quelques mois nous serons à vivre la réalisation de notre rêve chéri, devenir parents de ces merveilleux enfants.

A tous ceux qui attendent, restez positifs, ces enfants ont besoin de vous.

________________________________
Jour 1
Mardi 22 septembre

Après un très bon vol, mais un périple en voiture dans la circulation haitienne alors que des pluies torrentielles s’abattent sur la ville. Nous arrivons à la « Villa Créole » le groupe de parents et notre fidèle leader Madame Gauvreau.

On nous assigne une chambre,on s’installe et, hop, Madame Gauvreau est disparue…Réunis autour d’un petit drink, le groupe commence à se poser des questions…Où est Madame Gauvreau ? S’est elle endormie après une journée épuisante ? Mais non…Évidemment elle avait quitté pour vérifier l’état des dossiers avant les signatures et préparer la journée du lendemain, et cela malgré l’heure tardive et la pluie. Quelle détermination et quel courage d’aller au centre ville dans la pluie et la pénombre. Tous bien contents de la voir revenir, nous prenons ensemble notre premier repas. Ce sera un repas léger car la journée de demain sera remplie d’émotions et nous voulons être en forme pour aller signer ce document et visiter nos petits chéris à la crèche. Pleins d’inquiétudes et d’espoir, nous fermons les lumières et dodo.

Top